Balades et Gourmandises Ariégeoises

Après la Bretagne, nous sommes partis quelques jours chez moi en Ariège pour poursuivre nos vacances et revoir ma famille qui me manque tant. Au programme : des balades, du repos, des bons repas et des petites gourmandises ariégeoises avec la croustade en tête de liste !

Visite de la rivière souterraine de Labouiche

Bon pour les photos c’est loupé, ils ont interdit la prise de photos après de nombreux accidents et oui à des moments il faut se coucher pour ne pas se cogner aux parois ! De toute façon avec la faible luminosité et les mouvements de la barque, les photos sont moches.

Un lieu atypique : on embarque à bord d’une barque sur laquelle on traverse 1,5km de rivière avec des décors impressionnants et superbes : stalactites, stalagmites, colonnes (réunion d’une stalactite et d’une stalagmite), macaronis ou fistules (stalactites creuses au milieu), des draperies. Tous ces concrétions donnent lieu à des formes très belles et originales, ce qui laisse libre court à son imagination. On a pu ainsi voir le village des schtroumpfs, le gâteau d’anniversaire (les concrétions préférées de ma petite nièce), le calamar, les nombreux bouddhas, l’éléphant, le sapin enneigé et bien d’autres. Cet endroit naturel est absolument incroyable !

IMG_2753
Rivière Souterraine de Labouiche, Ariège

Il fait environ 13°C et l’eau très claire en plein été est à environ 11°C. L’eau qui coule est le résultat du ruissellement mais aussi d’un ruisseau. Chaque concrétion pousse environ de 1 à 2 cm par siècle ! On sillonne ainsi a travers les galeries sur 5 nouveaux à 60 mètres sous terre pour le dernier niveau. Et notre guide nous explique l’histoire de cette rivière depuis sa découverte en 1908 et son ouverture au public en 1938 après 3 ans de travaux. Nous changerons 3 fois de barque pour passer 3 barrages et descendre un peu plus bas à chaque fois. La durée de la visite est de 1h15. Cette rivière de Labouiche est la rivière souterraine la plus vaste d’Europe.

Rivière souterraine de Labouiche, La Grange, D1, 09000 Vernajoul (Entrée adulte : 10,80€, entrée enfant (-12 ans) : 8,80€)

Vallée de l’Arize et le Mas d’Azil

Avant de montrer à Mr GourmanD, l’entrée d’un des plus beaux sites de l’Ariège, un petit arrêt dans le petit village de Clermont était nécessaire dans une petite pâtisserie, que j’adore, mais qui vend uniquement des meringues, des croustades et des cakes ! On trouve également des confitures maison et de la blanquette de Limoux pour accompagner la dégustation des croustades. Depuis le temps que je parle des meringues de Clermont à Mr GourmanD en lui disant qu’il allait les adorer car elles ont LA texture parfaite !!! Et mon petit gourmand n’a pas du tout été déçu, ni ma petite nièce, ils ont adoré ! Ils se sont rués sur ces petites gourmandises !

Alors ces meringues n’ont rien à voir avec les meringues suisses que l’on trouve dans toutes les vitrines des pâtisseries classiques puisqu’elles ne sont pas du tout sèche à l’intérieur mais elles ont au contraire les 3 textures que j’aime, ce qui est délicieux. Elles sont en effet très croustillantes à l’extérieur, puis un peu caoutchouteuse et au centre elle sont terriblement fondantes !!! Le mariage de ces trois consistances est un plaisir pour les papilles ! Chaque été quand je rentre je demande à mon père d’y aller, tellement j’en raffole ! Les meringues coûtent 1,20€ chacune et sont bien imposantes (L : 13cm, l : 9, h : 7,5cm) et pèsent entre 35 et 40g. Elle ont une forme régulière et sont dressées à la poche à douille. Pas d’ingrédients superflus : juste du sucre et des blanc d’oeufs. Je ne vous raconte pas le plaisir de les déguster avec un bon café. On peut aussi les accompagner d’un bon coulis de fruits rouges et d’une fleur de chantilly maison ou d’une boule de crème glacée maison, avec du sorbet à la framboise c’est un délice !

IMG_2754
Meringues de Clermont, Ariège

Alors la spécificité de ces meringues est leur cuisson au feu de bois, pendant 1h45 à 2h15 (selon la température du four). La température au niveau de la sole est d’environ 100°C et celle de la voûte est d’environ 120°C.

IMG_2755
Meringues de Clermont, Ariège

Autre point fort de cette petite pâtisserie atypique : la croustade ! Mais il ne s’agit pas de n’importe quelle croustade, c’est la « croustade de Clermont ». Elle est divine ! Alors les croustades j’en suis fan un de mes desserts favoris, c’est le dessert de mon enfance. La croustade est un dessert typique de l’Ariège qui est originaire de la vallée du Couserans et qui s’est ensuite étendue aux autres vallées de l’Ariège. Si la croustade traditionnelle du Couserans est préparée à partir d’une pâte feuilletée et garnie de pommes, celle de Clermont doit sa spécificité et son goût unique à sa pâte qui n’est ni feuilletée et ni sablée, c’est une pâte bien souple et élastique : un délice en bouche je vous l’assure ! En plus elle est recouverte de grains de sucre sur le dessus qui croque sous la dent à la dégustation. Miam miam ! Dans cette pâte, faite à partir de beurre, d’oeufs, de farine et de sucre, on sent légèrement des arômes qui viennent titiller le papilles : fleur d’oranger et rhum. Leur forme est belle et régulière et ces croustades sont cuites dans des moules en métal, ce qui leur donne un joli aspect.

IMG_2756
Les Croustades de Clermont, Ariège

Pour la garniture, trois choix de fruits frais sont possibles, les plus classiques : pommes, poires ou pruneaux. Pour nous ce sera une croustade aux pommes, ma préférée. Les pommes sont coupées en petit dés et sont cuites comme il faut, elle sont bien fondantes et sans sucre superflus. Bref les croustades de Clermont sont atypiques et délicieuses grâce à leur pâte exceptionnelle et à leur cuisson au feu de bois.

IMG_2758
Les Croustades de Clermont, Ariège

Cette petite pâtisserie existe depuis 1934 et Michel Mauret a su reprendre avec brio la succession de sa grand-mère qui lui a transmis sa fabuleuse et unique recette de cette croustade familiale. Si vous êtes dans le coin, n’hésitez surtout pas à y aller, depuis Foix vous en avez pour 30 minutes.

Grotte du mas d’Azil

La grotte du Mas d’Azil a été creusée par l’Arize et c’est une des seules grottes d’Europe a être traversée par les véhicules. C’est un lieu chargé d’Histoire qui est à l’origine d’une période de la préhistoire, l’Azilien. Pour l’avoir déjà visitée elle est splendide et avec le billet d’entrée il est possible de visiter aussi le musée de la préhistoire situé dans le village du Mas d’Azil.

IMG_2777
Grotte du Mas d’Azil, Ariège

Petite pause souvenir devant la grotte du Mas d’Azil

IMG_2776
Grotte du Mas d’Azil, Ariège

Grotte du Mas d’Azil, Rue du Mouret – D119, 09290 Le Mas-d’Azil (Entrée adulte : 9€, entrée enfant (-12 ans) : 4,50€)

Foix et son château

Foix c’est la ville où je suis née et où j’ai vécu jusqu’à mes 18 ans avant de partir faire mes études à Toulouse et c’est toujours un réel plaisir d’y revenir, j’y suis tout particulièrement attachée.  Plein de souvenirs !

IMG_2926
Foix, Ariège

On ne peut pas passer à côté de son château si majestueux datant du Xe siècle, de ses jolies ruelles ou encore des bords de l’Ariège où l’on peut se balader ! On peu bien sûr visiter le château d’où la vue est très belle (ouvert jusqu’à 18h en été).

IMG_2770
Foix, Ariège

Château de Foix, Place du Palais de Justice, 09000 Foix (Entrée adulte : 5,80€, entrée enfant (-12 ans) : 3,30€)

Et puis à Foix il y a la pâtisserie Mazas et toutes ses gourmandises et spécialités.

IMG_2925
Pâtisserie Mazas, Foix, Ariège
IMG_2924
Glaces à l’italienne, Pâtisserie Mazas, Foix, Ariège

En tête de liste pour moi les pains roulés aux pépites de chocolat j’en raffole ! Les meilleurs ! Quand je repars à Paris j’en achète toujours ! Leurs viennoiseries sont toutes très bonnes et généreuses. Mais il y a aussi les glaces à l’italienne maison (3,50€ la moyenne), les esquimaux et les pots de glace maison aussi ainsi que des pâtisseries. Les chocolats et les pâtisseries sont très bons également. Il vend également les flocons d’Ariège une des spécialités locales, ce sont des petites gourmandises faites de meringue croquante et au centre il y a un coeur gourmand de praliné noisette. Ces flocons d’Ariège sont fabriqués à la Tour du Crieu, à côté de Pamiers (en direction de Toulouse depuis Foix) par Gilles Cassignol.

A goûter pour ceux qui ne connaissent pas !

Je me suis aussi laissée tenter par un jésuite, une viennoiserie gourmande de mon enfance,j’en mangeais souvent le mercredi matin quand je descendais en ville avec ma mère. Alors un jésuite est une viennoiserie peu connue, si on la compare au croissant ou à la chocolatine (ben oui c’est son nom ici !) qui se présente sous la forme d’un triangle de pâte feuilletée. On retrouve aussi dans certains endroits des jésuites fourrées à la frangipane et recouvert d’un glaçage (et quelquefois aussi d’une fine couche de meringue). A chacun sa version ! Comme beaucoup de spécialités culinaire d’ailleurs ! Ici c’est plus léger entre la couches de pâte feuilletée on trouve de la crème pâtissière, en quantité subtile mais dès que l’on croque le mariage de cette pâte pur beurre avec la saveur de la crème c’est un délice. Sur le dessus on retrouve des amandes effilées bien grillées et recouvertes de sucre glace.

Regardez moi ce feuilletage !!! Superbe !

IMG_2870
Un Jésuite, , Pâtisserie Mazas, Foix, Ariège

Et voici mon coup de coeur des viennoiseries de chez Mazas : le pain roulé aux pépites de chocolat, comme pour le jésuite, le feuilletage est superbe et le coeur est dense en crème pâtissière et riche en pépite de chocolat de qualité ! Une astuce achetez en plusieurs et le lendemain voire le surlendemain il suffit de les faire griller à nouveau au four !

IMG_2865
LE pain roulé aux pépites de chocolat, , Pâtisserie Mazas, Foix, Ariège

Autre test : la chocolatine aux amandes, un grand classique des boulangeries  Ici la taille est imposante et la crème d’amandes est généreuse ! Une réussite !

IMG_2867
Chocolatine aux amandes, , Pâtisserie Mazas, Foix, Ariège

Et puis je ne pouvais pas passer sans goûter sa croustade et surtout pour la comparer à la si délicieuse croustade de Clermont. On peut choisir des grandes ou des petites croustades ou alors des morceaux à la part, ce que j’ai choisi. La part est épaisse, la garniture en pommes coupés en dés est riche, ces dernières sont gouteuses et fondantes tout en se tenant très bien et ce feuilletage, encore une fois est exceptionnel, avec une odeur de beurre incroyablement alléchante ! Sur le dessus du sucre en poudre vient nous titiller le papilles. Cette croustade qui respecte la tradition avec sa pâte feuilletée, sa garniture aux pommes et son saupoudrage de sucre est un vrai délice. Je l’aime tout autant que celle de Clermont avec un petit plus pour cette dernière pour l’originalité de sa pâte.

IMG_2869
Croustade, Pâtisserie Mazas, Foix, Ariège

Et puis Foix c’est toute une Histoire avec la croisade menée par l’Eglise Catholique principalement contre les Cathares. Et cette histoire est contée depuis de nombreuses années lors d’un spectacle qui a lieu au mois d’août (spectacle dans lequel mon père et ma soeur ont participé quand j’étais toute petite, à l’époque il s’intitulait Il était une fois l’Ariège … que de souvenirs ! Avec les nombreux défilés que nous faisions habillés en costume d’époque dans toutes les rues de la ville). Aujourd’hui, pas de nom particulier, ce qui est regrettable, juste un intitulé Foix Terre d’Histoire, Spectacle Historique son et lumière. Mais le spectacle de mon enfance restera à jamais gravé dans ma mémoire. Nous n’avons pas eu le temps d’y aller, ce sera pour l’an prochain !

La Vallée de la Barguillère

La Barguillère c’est là où mes parents vivent depuis 32 ans ! Cette vallée est toute proche de Foix, a à peine 5 kilomètres au Sud Ouest. La Barguillère regroupe 9 communes : Brassac, Ganac, Bénac, Cos, Serres sur Arget, Burret, Saint Pierre de Rivière, Saint Martin de Caralp et le Bosc.

Quel plaisir d’être chez mes parents et d’aller cueillir les légumes dans le jardin de ma mère et juste en face chez un maraîcher local auprès duquel on apprend plein de choses !

Et c’est dans cette vallée aussi qu’il y a des myrtilles ! Au départ, il était prévu que nous allions ramasser des myrtilles à la ferme de Malpassadou à Brassac mais malheureusement plus de myrtilles à un jour près. Ce n’est pas grave, on ira les cueillir dans la nature. Direction le col des Marrous (990m) puis la Tour Laffont puis le col de Péguère (1375m) en poursuivant la route au dessus de Serres sur Arget puis du Bosc, à plus de 1500m d’altitude. Cette année il n’y a pas trop de myrtilles (elles ont subi une forte gelée tardive en avril dernier). Mais avec de l’huile de coude avec mon père nous avons ramassé 640g de ces petits baies bleues et pour ma part j’ai aussi pris quelques coups de Soleil ! Bon cela nous a pris environ 3 heures mais ça en valait le coup ! Mais quel plaisir d’associer ramassage de fruits et balade ! Zénitude assurée !

IMG_2792
Au dessus de la vallée de la Barguillère, Ariège

Cette vallée est absolument magnifique et elle est le siège de nombreuses balades très agréables et quelques randonnées comme le Picou à Brassac. Le Tour de la Barguillère à pied se fait en 5 jours.

IMG_2791
Au dessus de la vallée de la Barguillère, Ariège

IMG_2928

 

 

Et vite vite il faut que j’aille derrière les fourneaux pour cuisiner ces petites baies délicieuses. Mais quelle recette concocter ?

 

 

 

Saint Girons et la Vallée du Couserans

La Vallée du Couserans est une vallée absolument magnifique avec des points de vue somptueux notamment sur un superbe sommet Le Valier (lui aussi gravi !).

IMG_2852
Saint Girons, Ariège

La capitale du Couserans est Saint-Girons, une ville qui aujourd’hui paraît un peu abandonnée alors que tout autour les petits villages restent assez vivants avec de nombreux producteurs locaux comme Moulis et son fromage excellent ou encore Saint-Lizier et sa cité épiscopale vraiment très belle.

IMG_2815
Saint Lizier, Ariège

La Vallée du Couserans est la vallée gastronomique par excellence et c’est dans cette vallée que se trouve un super restaurant dans lequel nous avons mangé en famille. Il s’agit de l’Auberge d’Antan situé sur les hauteurs de Saint Girons dans le domaine de Beauregard, un joli château qui fait hôtel avec son charmant restaurant, le fameuse auberge d’Antan à la décoration rustique très soignée et raffinée. La carte de cette auberge est alléchante avec des produits locaux privilégiés et une cuisson au feu de bois dans la salle principale.

IMG_2853
Restaurant l’Auberge d’Antan, Saint Girons, Ariège

Sur la photo ci-dessus le couvert présenté est une georgette, un ustensile astucieux avec d’un côté une fourchette et une grande cuillère et de l’autre une petite cuillère, super astucieux. Un produit local crée à Saint Lizier et qui a reçu le concours Lépine en 2016 … quand même ! Pour l’avoir testée je trouve la Georgette super pratique pour les desserts et je vais m’en procurer !

Nous avons choisi chacun le menu à 30€ qui comprend une soupe, une entrée froide, un plat et un dessert.  En apéritif, nous dégustons une tapenade d’olives noires et une compotée d’oignon excellente, accompagnées de morceaux de pain grillés. La soupe servie est un plat typique du Sud Ouest, la garbure, c’est un bouillon de légumes et de chou avec des morceaux de viande. Ici elle avait un goût de viande trop prononcé pour moi. En entrée nous avons choisi, un carpaccio de boeuf au parmesan pour les hommes et pour les femmes, ce sera une panna cotta au chèvre surmontée d’un concassé de tomates avec un sorbet au basilic. Deux entrées rafraichissantes et réussies ! La panna cotta était un vrai délice, à refaire à la maison ! En plat pour moi ce fût de l’agneau confit servi avec ses pommes de terre et un jus sublime. Ma mère a choisi le côte de veau et les hommes le cochon de lait et son farci. Ces plats sont accompagnés d’une ratatouille et d’un gratin de macaronis au Bethmale, l’autre fromage star de l’Ariège avec le fameux Moulis. Et en dessert ce sera une sphère chocolatée garnie de sorbet framboise et de chantilly puis une crème brûlée exquise aux myrtilles et pour moi l’autre dessert local après la croustade et un excellent millas flambé au rhum. Alors le millas est une sorte de pâte assez dense à base de farine de maïs (en Ariège) que l’on fait revenir dans du beurre (après une longue cuisson dans un chaudron en cuivre en remuant avec un toudeilho (bâton en bois) qui doit tenir tout seul quand le millas est cuit … enfin ça c’est pour la recette ancestrale) et que l’on saupoudre de sucre. Jadis le millas était dégusté quand on tuait le cochon ou les canards, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ici on en trouve dans les boucheries/charcuteries. Bref cela faisait si longtemps que je n’en avais pas mangé. Un vrai régal ! Le menu enfant à 13€ est aussi vraiment super et original avec des produits de qualité et non pas un steack frites que l’on retrouve un peu partout : en entrée du jambon de pays, en plat une bonne cuisse de confit de canard accompagnée d’un gratin de macaronis au Bethmale et en dessert deux boules de crème glacée. Et ce menu n’a pas fait peur à ma petite nièce qui a tout dévoré comme une grande et qui a beaucoup aimé !

IMG_2845
Restaurant l’Auberge d’Antan, Saint Girons, Ariège
IMG_2846
Restaurant l’Auberge d’An

Les sorbets servis sont ceux de Philippe Faur un maître glacier très réputé chez nous mais aussi à Paris car lors d’un salon au Grand palis il y était !

Vous l’aurez compris, cette auberge d’Antan est à recommander vivement, les plats sont succulents et le service est impeccable !

Pour finir avec la vallée du Couserans à Moulis il y a les croustades de Nathalie, dont les éloges ici sont nombreuses. Elle vend ses croustades dans un petit chalet dans le village de Moulis au bord de la route depuis plus de 20 ans. Pour la garniture, on a le choix entre des pommes, des poires ou des myrtilles. La croustade est fine, la pâte est feuilletée, son esthétique est simple mais joli. Mais au premier croc dans la croustade quelle déception, pas assez de garniture, on peut compter facilement le nombre de lamelles de pommes et la pâte n’a pas de saveur. Elle est mangeable mais bon sans plus. J’ai vraiment été déçue, tout comme Mr GourmanD et mes parents.

IMG_2873
Croustades Chez Nathalie, Moulis, Ariège

Pour finir mon petit récit de mon Ariège natale pour ces vacances, voici un petit récapitulatif des bonnes adresses :

Où manger les meilleures croustades ariégeoises ?

  • 1- Croustade de Clermont à Clermont
  • 2- Croustade de la pâtisserie Mazas à Foix
  • 3- Croustade de la charcuterie Rouche à Foix (non testée cette année)
  • 4- Croustade chez Nathalie à Moulis

Où manger de bonnes gourmandises en Ariège ? (liste non exhaustive)

Pâtisserie Mazas, 16 Allée de Villote, 09000 Foix (viennoiseries et croustades et glaces exquises)

Pâtisserie Michel Mauret, Les Croustades de Clermont, Peyruc, 09420 Clermont (meringues et croustades divines)

Restaurant l’Auberge d’Antan, Avenue de la Résistance, 09200 Saint-Girons (restaurant avec cuisson au feu de bois avec des produits locaux)

Charcuterie Rouch, Place Saint-Volusien, 09000 Foix, France (saucisse de foie, saucisson cendré excellents … et du millas !), il y a aussi un magasin dans la galerie commerciale de Leclerc à Foix et dans celle d’Intermarché à Pamiers.

Adresses non testées malheureusement

Ferme du Malpassadou, Malpassadou 09000 Brassac (cueillette de fruits rouges et myrtilles)

Croustade Martine Crespo, 38 Rue Pierre Mazaud, 09200 Saint-Girons, France

Fromagerie, Le Moulin Gourmand, Rue du Moulin, 09800 Engomer (vente du fromage Moulis et du fameux millas au chaudron)

Restaurant gastronomique, Le Carré de l’Ange, Le Palais des Evêques, 09190 Saint-Lizier (un des plus réputés de la région)

Les Flocons d’Ariège, 10 chemin du Crieu, 09100 La Tour du Crieu (bonbons ariégeois)

 

Et oui en quelques jours nous n’avons pas le temps de tout faire, nous ne sommes pas allés notamment dans une autre très belle vallée, pour moi, de l’Ariège, la vallée de Vicdessos, au Sud, vallée dans laquelle est née ma mère. C’est là que se trouve le plus haut sommet de l’Ariège, Le Montcalm (3077m), que j’ai déjà gravi d’ailleurs il y a quelques années ! Un peu plus loin en direction du Pas de la Case et de l’Andorre, on trouve la Haute Ariège, où habitaient mes grands-parents. Ce sera pour l’été prochain avec de nouveaux moments passés en famille et de nouvelles dégustations gourmandes ! Et tant de visites nous attendent encore (Palais des Evêques, Forges de Pyrènes, grotte de Bédeilhac, grotte de Lombrives …) et tant de balades il nous reste aussi !

En attendant je vous retrouve très vite pour de nouvelles recettes inédites et de nouvelles découvertes gourmandes sur Paris, cette fois-ci !

Bonne gourmandise !!!

IMG_6824


© Je veux des gourmandises /2015-2017/ Mentions Légales / Reproduction totale ou partielle interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Comments

Laisser un commentaire