Andalousie : 4 jours merveilleux à Séville

Cette année pour nos vacances d’été nous sommes partis avec Mr GourmanD en Espagne et plus précisément une semaine en Andalousie : une semaine de chaleur, de découvertes culinaires et de visites magnifiques. Nous avons adoré ces 5 jours passés à Séville ! Pour les deux autres journées nous sommes partis visiter deux autres villes Cordoue et Cadix, un article suivra.

IMG_1590

Séville est une ville qui peut se faire totalement à pied ce qui est fort appréciable, il est aussi possible de faire une visite via un bus touristique (comme pour toutes les villes) et de faire un tour en calèche, vous ne pourrez pas les louper, elles sont situées à tous les endroits et lieux stratégiques de la ville.

A ce propos, voici les lieux à absolument voir à Séville :

  • La Cathédrale Notre Dame du Siège et sa Giralda (grandiose)
  • Le Real Alcazar (sublimissime !)
  • Les jardins de Murillo (le long du Real Alcazar en direction de la Plaza de Espana)
  • La Plaza de España (une beauté absolue !)
  • Le Parc Maria Luisa
  • La Plaza de America
  • Le Barrio de Santa Cruz (centre historique proche de la cathédrale)
  • La Torre del Oro (le long du fleuve)
  • Les rives du Guadalquivir
  • Le quartier de Triana (et les azulejos)
  • Les vieux remparts de la Macarena (au Nord de la ville)
  • Archivo de India (Archives des Indes)
  • La Casa de Pilatos (un palais sévillan sublime)
  • Les Arènes de la Real Maestranza de Caballeria
  • L’université de Séville
  • Un marché typique (exemple : Mercado de Triana ou Mercado de Feria)

Et bien sûr mon blog étant consacré à la pâtisserie, nos voyages avec Mr GourmanD sont très gastronomiques, voici donc les quelques plats à ne pas manquer !

  • Soupes froides : Gazpacho, Ajoblanco et Salmojero (originaire de Cordoue)
  • Produits frits : Pescado frito et Croquetas
  • Plats à base de pommes de terre : Patatas bravas et les tortillas
  • Jamon iberico et Queso
  • Plats avec du porc ibérique (solomillo)
  • Chaussons fourrés (salé ou sucé) : empanadillas ou empanadas
  • les gourmandises sucrées : chocolate con churros, ensaïmada, tortas polvoron, cortadillos, rosquillas de Jerez, magdalenas, tocieno de cielo (flan riche en jaunes d’oeufs), les yemas !!!
  • Les bebidas (boissons typiques) : cerveza, tinto de verano, sangria, cava, granizados et cafe con leche entre autres.

Arrivée à Séville et découverte nocturne de la ville

Hé ben il y en a des piscines en Andalousie !

IMG_1571

Depuis Paris Orly, le vol en direction de Séville a duré 2h05. A l’arrivée, à la sortie de l’aéroport à Séville, afin de rejoindre au plus vite le centre ville, il suffit de prendre le bus EA, il est très simple à trouver, il se situe sur la gauche en sortant de l’aéroport. Il vous déposera à la station place des armes (Estacion Plaza De Armas) en plein centre ville. Le tarif est de 4€ l’aller par personne. En théorie le trajet dure 35 minutes mais comme vous payez votre place à l’intérieur du bus, il faut plus compter une heure de trajet. Vous pouvez aussi opter pour un taxi pour un tarif plus onéreux (23€ pour rejoindre le centre ville) mais vous serez à votre destination en moins de 20 minutes. C’est cette dernière option que nous avons choisi car nous étions attendus pour récupérer les clés de notre logement loué via booking. L’appartement choisi (Puro Centro Loft) était situé Calle San Isodoro, une petite ruelle typique sévillanne bien au calme en plein centre ville, à deux pas du quartier Alfalfa. Dès notre entrée dans la patio, nous avons été totalement plongés dans le charme de Séville avec des céramiques magnifiques et des plantes qui décorent chaque entrée.

IMG_1564

C’était un petit loft très charmant, avec une décoration contemporaine de goût, proche des lieux sévillans à ne pas manquer comme le Real Alcazar ou encore la cathédrale (5 minutes à pied à peine). Ce quartier est vraiment top, proche de tout et à la fois loin de l’agitation touristique. A recommander. Pour 7 nuits nous avons payé 540 euros (frais de ménage inclus), le prix pour passer une semaine de vacances de rêve. A l’intérieur tout le confort nécessaire avec une cuisine totalement équipée (réfrigérateur, congélateur, four, micro onde, bouilloire, cafetière Nescafé® Dolce Gusto®, vaisselle, verrerie, éponge, liquide vaisselle), une chambre magnifique sur la mezzanine, une deuxième petite chambre dans laquelle dans le placard vous trouverez une machine à laver avec la lessive, une table et un fer à repasser ainsi que le nécessaire pour le ménage et dans la salle de bain vous trouverez aussi un sèche cheveux et une petite trousse à pharmacie ! Le top quoi ! Notre seul point négatif fût l’insonorisation car avec du simple vitrage fin comme une feuille de papier, vous entendez la télévision de vos voisins et comme les Espagnols parlent relativement forts, il vaut mieux avoir des boules Quies !

IMG_1566

Puro Centro Loft, Calle San Isidoro 5, Casco Antiguo, Séville, 41004, Espagne

Il est 22h direction un petit restaurant, au passage nous découvrons les magnifiques rues de Séville.

IMG_1567

Et un monument plus moderne et original de part son architecture, El Metropol Parasol, dont je vous parlerais plus tard.

IMG_1568

Pour notre premier dîner sévillan, rien de mieux pour être dans l’ambiance locale immédiatement que de déguster bons tapas ! Avant de partir j’avais noté divers endroits pour savourer de bonnes spécialités espagnoles, notamment La Linterna Ciega  et nous n’avons pas été déçu, bien au contraire. Place à la nourriture espagnole, les tapas ! Dépaysement garanti !

IMG_1570

Déjà un très bon point la carte est toute petite, bon signe pour la fraîcheur des produits et surtout on peut voir le cuisinier préparer les plats dans la toute petite cuisine située à côté du bar. Nous avons choisi 4 tapas et deux bières, le tout pour 30 euros. Nous avons choisi des toasts d’anchois à la confiture de tomates (tosta de anchoa de Santoña con  mermelada de tomate caramelizado), des filets de porc ibérique accompagnés d’une sauce pesto (solomillo con salmorejo de pesto), du porc ibérique accompagné de frites (presa con nuestras patatas) et leur spécialité le fameux el fantastico linternito sur la photo ci-dessus (il s’agit d’un sandwich composé d’effilochés de porc mariné accompagné d’une tranche de jambon cuit et ce sandwich est posé sur des frites). Pour en revenir aux frites, c’était en fait des sortes de chips mais plus épaisses (3 millimètres environ) et vraiment délicieuses !

IMG_1569

Les 4 plats ont ravi nos papilles, rien à redire, nous étions rassasiés, les tapas étaient bien copieux, délicieux et le service impeccable. A noter également qu’il y a dans ce restaurant un tapas sucré, que nous n’avons pas pu tester faute de place !

La Linterna Ciega, Calle Regina, 10, 41003 Sevilla

Nous avons terminé notre première soirée par une balade digestive à travers les rues de Séville et le long du Guadalquivir, le fleuve qui traverse la ville.

JOUR 1 : Torre del Oro, Mercado de Triana, Quartier de Triana, Rives du Guadalquivir, Cathédrale de Séville et sa Giralda, Barrio de Santa Cruz, Jardins de Murillo et Plaza de España

Eglise à deux pas de notre appartement :

IMG_1572Après un lever tardif, pour cette première matinée, comme le Soleil n’était pas au rendez-vous, d’un côté ce n’était pas plus mal pour visiter tranquillement sans souffrir, nous avons décidé de nous balader et de flâner dans Séville.  Nous avons rejoint l’autre côté du fleuve qui traverse Séville le Guadalquivir pour découvrir le quartier de Triana (en passant par le pont Puente de San Telmo), quartier populaire de Séville et absolument charmant.

Passage par la Torre del Oro (de plus jolies photos viendront plus tard avec un beau Soleil), la tour de l’or, un des symboles de Séville :

IMG_1573

Triana est le quartier artisan où vous trouverez votre bonheur côté poterie et azulejos, les fameuses céramiques qui recouvrent toutes les façades de la ville, c’est somptueux. Nous sommes tombé sous le charme de ces petites ruelles et des diverses cours d’immeubles magnifiques avec des patios splendides et des multiples façades ornées de céramiques somptueuses, les azulejos.

IMG_1579

Direction ensuite le marché de Triana (Mercado de Triana), rien de mieux qu’un marché pour s’imprégner des coutumes locales ! Et encore une fois, nous n’avons pas été déçus avec des fruits à foison pour des prix défiants toute concurrence, 2,80€ le kilo de cerises ou de figues ! J’aimerais avoir ces prix doux à Paris !

IMG_1574

IMG_1575

Nous avons choisi de nous acheter du jambon, du fromage (servis dans des petits cornets) et un dessert et déguster le tout sur les tables communes réservées dans le marché, un moment super convivial et des produits de qualité. Le gâteau (bizcocho) façon grand-mère au citron et à l’huile d’olive était tout simplement divin, un moelleux incomparable, un bon goût de citron et d’huile, juste comme il fallait, un glaçage subtil et une sensation peu sucrée. Cela donne envie de manger ce type de gâteau cocooning tous les jours ! La simplicité est vraiment une valeur sûre en pâtisserie ! Et vous allez voir par la suite que les Espagnols ne sont pas réputés pour leur bec sucré, du coup il faut vraiment rester sur des choses simples !

IMG_1576

J’ai également acheté une petite gourmandise de la région qui me faisait de l’oeil les rosquillas de Jerez ! Dégustation prévue le soir même !

Balade ensuite sur les rives du Guadalquivir, le seul point négatif du côté de Triana est le manque d’aménagement des rives, selon moi. Mais j’ai trouvé ma future maison, elle n’est pas jolie ?

IMG_1584

IMG_1586

Puis nous avons retraversé le fleuve via cette fois le pont Puente de Isabel II, bien plus joli, qui donne une vue splendide sur les deux côtés de Séville. Nous nous sommes ensuite dépêchés pour notre visite de la célèbre cathédrale Notre Dame du Siège de Séville et de sa Giralda.

IMG_1589

En effet impossible de venir à Séville sans visiter la plus grande cathédrale gothique du monde. Elle a été construite sur une ancienne mosquée et le clocher, la Giralda, est construit sur l’ancien minaret hispano-mauresque. J’ai choisi de réserver les billets à l’avance (ici) afin d’éviter les longues files d’attente sous un soleil de plomb. L’entrée est à 9€ par personne (cathédrale + giralda). La durée de visite est approximativement d’une heure (sans visite guidée, ni audioguide). La visite de l’intérieur vaut le détour tant la décoration est riche et pour se rendre compte de l’immensité du lieu.

IMG_1591

Au sommet de la Giralda, après une petite montée, la vue sur Séville est époustouflante !

IMG_1593

IMG_1594

Au sommet de la Giralda, après une petite montée, la vue sur Séville est époustouflante ! On peut ainsi notamment admirer le barrio de Santa Cruz, le quartier historique de la ville toujours très vivant et animé, au final on y passera tous les jours, c’est dans ce quartier que se situent en effet la cathédrale et le Real Alcazar.

IMG_1596

 

 

En redescendant vous pourrez aussi profiter de la beauté du jardin avec les orangers, il y en a partout à Séville !

IMG_1592

IMG_1595

IMG_1605

 

Pause fraîcheur bien méritée dans une boulangerie proche de notre location nommée Love Horno Artesano, je vous l’avais dit il est top ce quartier et au menu une nouvelle boisson que les Espagnols boivent souvent pour se rafraîchir : el granizado.

Il s’agit d’un mélange d’eau, de glace pilée, de jus de citron (ou d’orange) et de sucre. Bref un vrai granité 100% naturel ! Délicieux ! Mr GourmanD a quant à lui pris un smoothie à la pêche et il était divin !

 

Le soir nous avons testé un deuxième restaurant à tapas et énorme coup de cœur !!! Si vous visitez Séville, vous devez absolument aller déguster les tapas du bar La Bartola ! Une carte à s’en lécher les babines (en premier la carte du moment) :

IMG_1604

Nous avons commandé 6 tapas, un verre de cava et un verre de sangria, deux boissons bien locales ! Le tout pour 30 euros et vous ressortez la peau du ventre bien tendu car les portions sont assez généreuses (pour des versions tapas). Si vous avez le coup de cœur pour un plat en particulier et que vous ne voulez pas partager, vous pouvez aussi opter pour la version moyenne ou la grande pour chaque plat proposé à la carte. Nous avons tout apprécié, pour ma part notamment l’ajoblanco (cette soupe froide typique d’Andalousie à l’amande, à l’ail et à l’huile d’olive, la version blanche du gaspacho en fait), c’est hyper rafraîchissant (servi avec des raisins frais et un trait d’huile d’olive) et très goûtu ainsi que les chipirons grillés exquis !  Les spagueti de Calabacin et gambas et le wok piquante de cerdo étaient tout aussi délicieux. Pour les croquetas (sorte de béchamel épaisse farcie ou non et panée) elles étaient bonnes mais rien à voir avec les autres plats. Séville me réconcilie avec les tapas tant la qualité des deux restaurants faits était excellente.

IMG_1601

Par contre la salle de la Bartola est petite, je vous conseille donc de venir avant 19h45, vous serez certain de ne pas attendre et d’être servis vite ! De manière générale il vaut mieux privilégier les heures françaises pour être un peu au calme !

La Bartola, Calle San José, 24, 41004 Sevilla

Balade dans les jardins de Murillo qui longe le Real Alcazar :

Et direction la plaza de España, un bijou ! Cette place forme un arc de cercle de 200 m de diamètre et a été construite en 1929 afin d’accueillir l’exposition ibérico-américaine. Atour de la place se dresse un immense palais à l’architecture superbe avec ses céramiques et ses azulejos spectaculaires. Cette place est d’une beauté absolue ! Allez y en fin de soirée avant que le Soleil ne se couche, c’est un vrai havre de paix !

IMG_1609

IMG_1608

IMG_1610

IMG_1612

img_1709

Retour à la maison pour déguster nos rosquillas de Jerez ! Miam un vrai délice dès la première bouchée. En fait il s’agit d’une pâte feuilletée à la cannelle qui a été frite et recouverte de sucre en poudre, pas gras du tout bizarrement en bouche et le contraste entre le moelleux de la pâte à l’intérieur et le croustillant de l’extérieur c’est divin  ! Une petite gourmandise que je vous recommande !

JOUR 2 : Real Alcazar, barrio de Santa Cruz (toujours !), quartier et remparts de la Macarena, Plaza de San francisco et Plaza Nueva … et hospital universitario virgen macarena (oui oui !!!)

IMG_1615

 

 

Petit déjeuner délicieux et au lit grâce à Mr GourmanD avec les délices achetés tôt à la confiteria La Campana ! Quel amour ! J’avais repéré tout cela la veille ! La Campana est une vraie institution à Séville, on a l’impression d’être dans un autre temps. Elle propose diverses douceurs sucrées, des pâtisseries, qui selon moi ne sont pas du tout esthétiques ni trop appétissantes, comme toutes les pâtisseries vues durant le séjour, mais aussi des fruits glacés, des biscuits secs. Juste à côté vous pouvez aussi prendre le petit déjeuner (salé et/ou sucré) accoudé au bar à l’espagnole !

IMG_1614

Au menu, un palmier au chocolat (on en trouve partout à Séville), une magdalena (elles ont souvent une forme allongées ici) et une torta polvoron. Tout était délicieux, Mr GourmanD a apprécié le fait que le palmier soit à l’intérieur légèrement mou. Quant à moi j’ai adoré la madeleine qui m’a fait totalement retomber en enfance quand mes grands parents en achetaient par paquet entier en Andorre et au Pas de la Case, que de moments joyeux. Pour le polvoron c’est une très agréable découverte que je ne manquerais pas de refaire à la maison. C’est en fait une sorte de forme ronde du mantecado (célèbre bicuit espagnol aromatisé au citron ou à la cannelle). Le polvoron est très friable mais sans être sec, à base d’amande et au bon goût de cannelle et saupoudré d’une couche assez épaisse de sucre glace. Une fois recouvert des sucre glace les tortas polvorones sont enveloppées dans des papiers à l’effigie de la confiteria.

Confiteria Campana, Calle Sierpes, 1-3, 41004 Sevilla

IMG_1618

IMG_1617En route pour la visite du palais royal de Séville, le célèbre Real Alcazar et de ses superbes jardins. L’entrée se fait juste en face de la cathédrale. Encore une fois j’avais directement réservé en ligne ici de manière à avoir un billet coupe file qui s’est avéré très efficace ! 37€ à deux visite avec audioguide.

IMG_1621

 

Nous avons opté pour une visité guidée en français qui s’est avérée très enrichissante. Après les bâtiments somptueux, on se retrouve dans les jardins immenses plein d’orangers où on peut déambuler ou se poser sur un banc azulejos ! Une vrai beauté une nouvelle fois ! Nous y sommes restés 3 heures ! C’est un vrai coup de coeur au même titre que la place d’Espagne. A visiter absolument !

IMG_1623

IMG_1620

IMG_1622

IMG_1619

IMG_1624

IMG_1628

Pour la pause déjeuner nous avons testé une nouvelle boulangerie pâtisserie, située proche de notre location : Panypiu ! Une adresse à enregistrer pour votre séjour à Séville. Les gâteaux et pâtisseries sont de bien meilleures qualités visuelles qu’à la Campana. Par contre ici vous ne trouverez pas de provolones ! Au menu pour nous, un bocadillo (sandwich) à la porchetta  avec une bollo de leche (brioche au lait) ainsi qu’une torta de manzana (tarte aux pommes) accompagnés d’un zumo de naranja exquis et d’un cafe con leche.

img_1630

Panypiu, Calle Cabeza del Rey Don Pedro, 15, 41004 Sevilla

Puis on retourne dans le quartier de Santa Cruz qui pourrait représenter à lui seul la beauté sévillane avec ses ruelles étroites, ses façades si atypiques, ses places ombragées, les diverses cours fleuries et les multiples tentures dès que vous levez la tête ainsi que les orangers ! Se promener dans ce labyrinthe est un réel plaisir !

img_1687-1

img_1694

Direction ensuite le quartier de la Macarena au nord de la ville afin d’aller admirer les anciens remparts, encore une fois on retrouve d’étroites ruelles, un peu moins jolies que dans le coeur historique de Santa Cruz mais aussi bien plus tranquilles.

img_1631

La dernière photo ci-dessus en bas à droite représente le palacio de los Marqueses de la Algaba, situé sur la plaza de caderon de la barca. Juste en face vous trouverez un marché super sympa pour vos repas locaux, le mercado de Feria ou pour vous rafraîchir dans l’après-midi.

Basilique de la Macarena  et les remparts :

img_1633

img_1634

IMG_1629

img_1632

Juste en face des remparts, se trouve le parlement d’Andalousie, un très bel édifice.

img_1635

« Bon pour tout vous dire ce jour là Mr GourmanD n’était pas du tout bien, à la limite de l’agonie avec une douleur au cou énorme et surtout il était très enflé. Nous avons donc marché 5 minutes supplémentaires pour aller aux urgences de l’hôpital universitaire de la macarena (d’ailleurs à la carte européenne d’assurance maladie, grâce à elle nous n’avons rien payé, il suffit juste d’en faire la demande, c’est hyper pratique le jour où …). Après deux bonnes heures d’attente, nous étions soulagé … Mr GourmanD s’était juste déchiré un muscle du cou qui avait du coup triplé de volume et l’empêchait de bouger la tête !! Il ne me l’avait jamais faite celle là, on s’en souviendra du coup de notre séjour à Séville ! Direction du coup la maison pour un repos bien mérité pour mon malade après une grosse dose d’anti-inflammatoires. »

Le soir nous sommes allés dîner dans un restaurant proposant une nouvelle fois des mets locaux mais difficile de trouver un endroit ouvert avant 20h pour un grand malade qui avait très faim. Mais par chance nous sommes tombés sur un super restaurant : Catalina (Casa de Comidas y Mas). Nous avons choisi un vrai restaurant pour changer des tapas, l’accueil était irréprochable tout comme les plats tous délicieux. Comme à mon, habitude se fût pour moi un tinto de verano en guise de boisson et Mr GourmanD s’est laissé tenté par une bière légère. En apéro on nous apporte gentiment une sorte de pâté très bon à déguster avec des toasts de pain grillés imbibées d’huile d’olive, hummm ! En entrée nous nous sommes partagés une tortilla de patatas, une recette typique espagnole et que je n’avais pourtant jamais dégustée. Celle-ci était agrémentée de dés de chorizo, un régal. En plat, ce fût pour moi encore du poulpe grillé mais cette fois-ci il était enrobé d’une très fine chapelure, c’était exquis et accompagné d’une brandade de morue délicieuse (c’était si bon que j’ai oublié de prendre la photo du plat pourtant si bien présenté). Mr GourmanD a lieu choisi des tranches de porc ibérique accompagnés de pommes de terre, de shitakés et de roquette. Tout était parfait dans ce restaurant. Nouvelle adresse que je recommande vivement ! En plus il fait aussi épicerie si vous souhaitez emporter.

img_1638

Catalina Casa de Comidas y Mas, 

Le soir nous voulions monter en haut du El Metropol Parasol, vous savez ce bâtiment étrange en forme de champignon, vous pouvez y grimper pour 3€ par personne mais malheureusement nous souhaitions observer le coucher du soleil mais il y avait beaucoup trop de monde devant nous à attendre. Si vous souhaitez donc faire la plate forme panoramique, venez un peu plus tôt ou mieux prenez vous un petit pique nique.

Nous avons donc choisi de terminer la soirée en nous baladant tranquillement dans les rues, de profiter de la belle plaza de San Francisco où se situe l’hôtel de ville.

img_1641

img_1643

De l’autre côté de l’hôtel de ville, c’est la plaza Nueva

img_1642

JOUR 3 et JOUR 4 : Cordoue et Cadix

Un prochain article suivra sur ces deux belles villes andalouses …

JOUR 5 : Couvent de San Leandro, Casa de Pilatos, Universidad de Sevilla, Plaza de España, Parc Maria luisa et jardins de Murillo, Casa de Pilatos, Casa de la Memoria (Spectacle de Flamenco) et Plaza de America

Ayant fait quasiment tous les lieux de Séville et revenant de deux journées à Cadix et Cordoue, nous avons décidé par la suite de faire les deux dernières journées en Andalousie tranquille, surtout avec la chaleur excessive qui commençait à pointer le bout de son nez et une grosse fatigue à force de crapahuter.

Notre cinquième journée en Andalousie et troisième à Séville a commencé par la dégustation DU petit déjeuner espagnol par excellence : le fameux et réputé chocolate con churros !  Nous avons dégusté ces douceurs au bar El Comercio à quelques minutes de là où nous logions.

img_1661

img_1662Accoudés au comptoir à l’espagnole, notre commande nous a été servie en 30s ! Waouh ! Les serveurs sont hyper efficaces et ça braille dans tous les sens ! Ambiance espagnole assurée ! La portion de churros est à 2 euros (sans chocolat) et ils sont exquis ! Ils font mal les 5 euros la portion de churros des bords de plage en France. Ils ressemblent en fait plus à des jeringos, plus épais que les churros et peu strillés. Nous les avons commandés avec le fameux chocolat bien épais (épaissi grâce à l’ajout de maïzena) de manière à ce qu’ils enrobent parfaitement le churros. Délicieux ! Bon ce n’est pas très light et on a utilisé pas mal de serviette pour s’essuyer les doigts mais quel régal ! Adresse validée pour un moment hyper convivial et très gourmand !

Bar El Comercio, Calle Lineros, 9, 41004 Sevilla

img_1654Direction le couvent de San Leandro, proche du bar Alfalfa, pour y acheter des yemas, une des spécialités sucrées de la ville, ces douceurs se présentent sous la forme de petits dômes recouverts d’une grosse croûte épaisse au sucre et à l’intérieur ce sont des jaunes d’œuf cuits dans un sirop de sucre. Mais à ma grande surprise nous n’avons pas vu les soeurs, donc pas question de poser de questions sur la confection de ses sucreries étranges de part leur composition. En fait vous arrivez (l’entrée sera à droite sur le bâtiment une fois que vous êtes face à l’entrée principale) face à un tourniquet, il suffit de sonner et une soeur vous demande ce que vous souhaitez, pour nous des yemas et la quantité minimale est 500g pour 11€ ! Vous mettez l’argent dans le tourniquet et hop un tour de plus et vous récupérez votre boîte de yemas. Original le concept et le goût ! L’intérieur est insipide et le tour est affreusement trop trop sucré. Un petit conseil n’en achetez pas ou alors manger du sucre cela vous coûtera nettement moins cher ! Attention pour acheter les diverses (enfin les autres !) douceurs proposées respectez bien les horaires notés sur la photo ci-dessous (sur la boîte).

img_1656

Iglesio San Ildefonso :img_1657

On ne se lasse pas du coeur de séville :

Après un peu de shopping, direction l’universidad de Sevilla (dont un des bâtiments abritait l’enseigne fabrique de tabac). Une beauté ! Quel plaisir ce doit être d’étudier ici !

img_1670-1

Magnifique Hôtel à côté de l’université :img_1668

Balade à nouveau dans les jardins de Murillo sous un magnifique Soleil :

img_1674

img_1060

Puis retour sur la plaza de España pour profiter de sa beauté en pleine journée : on ne s’en lasse pas ! Mais quelle chaleur et aucun point d’ombre disponible, sauf si vous allez vous réfugier en face dans le magnifique et immense parc Maria Luisa.

img_1126

img_1671

Pique nique au parc Maria Luisa sur un joli banc azulejos et proche d’une des nombreuses fontaines que compte le parc.

img_1673

A l’autre bout du parc se situe la très belle plaza de America (moins connue mais elle est à voir), nous l’avons visité le soir même car nous étions pressés pour aller visiter la Casa de Pilatos (situé non loin de couvent de San Leandro), un palais aristocratique sévillan datant du XVe et du XVIe siècles. Et oui ! Petite astuce le lundi entre 15h et 19h si vous êtes citoyen européen, l’entrée est gratuite ! Nous en avons donc profité. (Par contre vous ne ferez que le rez de chaussée, pour l’étage la visite sera guidée et payante et à 17h précise !)

img_1678

Ce palais est une beauté architecturale mêlant à merveille les gothique, renaissance et mudejar. Il y a des azulejos partout, les patios sont magnifiques (végétation luxuriante, bassins, fontaines) et le jardin aussi.

img_1679

Pause goûter avec une boisson locale déjà dégustée : le granizado ! A l’orange cette fois ci et excellent ! Pour l’accompagner j’ai choisi de tester la brioche emblématique de l’Espagne (d’origine de Majorque) l’ensaïmada. Il s’agit d’une brioche (enroulée sur elle-même faite à partir de saindoux) mi feuilletée, mi briochée et recouverte de sucre glace, une légèreté en bouche incroyable. Vous pouvez aussi la choisir garnie de crème, de chocolat ou des fameux cheveux d’ange (cabello de angel), confiture à base de courge de Siam (calabaza de cidra), dont je vous reparlerez plus tard (dans mon article sur Cordoue). Mr GourmanD a lui choisi un Cronut… une pâtisserie hybride entre le croissant et le donut et ici enrobée de chocolat ! Cela ressemblait aux gourmandises locales les rosquillos de Jerez. Pas mauvais du tout et à tester homemade !

img_1676

Love Horno Artesano, Pl. de la Alfalfa, 10, 41004 Sevilla

En fin de journée à 19h30  nous avons assisté à un spectacle de Flamenco, une première pour nous et nous n’avons pas du tout été déçu. Nous avons réservé nos places sur internet vie le site flamenco tickets le jour de notre arrivée à Séville. Il existe divers endroits pour assister à un spectacle, nous avons choisi la Casa de la Memoria. Pensez à venir 45 minutes à l’avance de manière à être installés au plus proche de la scène. Sur scène 4 personnes (un chanteur, un guitariste, un danseur et une danseuse) vont vous faire vibrer de part l’intensité du show d’une heure, une grande émotion !

img_1681

Le restaurant la Bartola nous avait tellement séduits quelques jours auparavant que nous y sommes retournés afin de tester d’autres de leur spécialités. Au menu deux verres de tinto de verano et six tapas : les antxoas (anchois), le ternera con verduras (beef), le gazpacho andaluz, le solomillo iberico (porc), les calamares fritos et bien sûr les chipirons à la plancha. Une nouvelle fois un grand plébiscite.

img_1677

Balade digestive pour rejoindre la place d’Espagne

img_1675

Puis traversée du parc Maria Luisa pour découvrir la belle Plaza de America qui vaut le détour.

img_1680

Plaza de España … je ne m’en lasse pas !

JOUR 6 : Archives des Indes, Retour à Triana, Torro del Oro, Arènes de la Real Maestranza de Caballeria, Aquarium de Séville, Rives du Guadalquivir et barrio de Santa Cruz de nuit

Pour notre dernière journée en Andalousie, ayant balayé l’ensemble de la ville, nous avons bien pris notre temps. Nous avons commencé notre journée par un petit déjeuner tardif et bien local au bar Alfalfa très réputé des sévillans et à la décoration si typique, avec les jambons suspendus au dessus du bar (et en plus à deux pas de chez nous).

img_1653

img_1201Vous savez en Andalousie, ils adorent déguster leur cafe con leche avec du pain imbibé d’huile d’olive et accompagné de purée de tomates. C’est donc cela que j’ai pris : des tostadas de tomate y aceite ! Et bien ce fût un vrai régal toute comme le jus d’orange. J’ai pris la version medium, pour la version entière vous avez votre pain qui est recouvert d’un autre formant ainsi un bocadillo (sandwich). Mr Gourmand a pris la même chose mais avec du jamon iberico en plus. Par contre si vous voulez manger dans ce bar le soir, il faut venir tôt et non pas aux horaires espagnols car la salle est minuscule et il y a beaucoup trop de monde !

 

 

img_1648

 

 

Nous avons ensuite déambulé dans les rues de Séville pour rejoindre l’autre côté du Guadalquivir afin de profiter de Triana (passage par le puente de San Telmo et retour par le puente Isabel II) et de faire quelques achats dans les boutiques de céramique.

 

 

 

 

 

Le monument des Archives Générale des Indes est magnifique. Il  regroupe des tas de documents sur l’histoire des colonies espagnoles. La visite est gratuite. Il est situé juste en face la cathédrale.

img_1686

La Torre del Oro (ci-dessous) est située sur la rive droite du Guadalquivir et elle abrite le musée naval (nous n’avons pas fait la visite).

img_1685

img_1650

img_1688

Retour de l’autre côté du fleuve pour aller aux Arènes de la Real Maestranza de Caballeria, superbe bâtiment une nouvelle fois. Les arènes sont situées à moins de 10 minutes du pont Isabel II. Vous pouvez bien sûr visiter l’intérieur des arènes (voir ici) et en apprendre un peu plus sur la corrida et surtout le très grand intérêt des espagnols pour la corrida. Nous ne l’avons pas fait car nous sommes contre. Bien entendu ce n’est que mon avis personnel, comme tout cet article.

img_1689

Et petites courses en centre ville pour un apéritif dinatoire le long du Guadalquivir ! Au programme détente et gourmandises avec l’occasion de tester deux autres spécialités bien locales : les empanadas salés et sucrés et le tocieno del cielo. Nous avons acheté les empanadas à la boulangerie Panypiu et le tocieno del cielo à la Campana, deux endroits dont je vous ai parlé précédemment. Les empanadas très courants sont ceux farcis à la tomate et aux thon, excellents et en sucré ceux fourrés à la pomme ou aux cabello de angel. Le tocieno del cielo est une spécialité andalouse qui ressemble à un flan mais plus épais et onctueux et avec une jolie couleur dorée du fait de l’utilisation de jaunes d’oeufs. C’est vraiment délicieux, je recommande ce dessert emblématique ! Et bien sûr la dégustation d’un provolon était nécessaire, tellement ce biscuit est succulent.

D’ailleurs vous pouvez tester les polvorones de la confiteria Ochoa, ils sont tout aussi excellents, bon après visuellement pour le reste cela ne donne pas forcément envie, on est bien loin de nos si belles pâtisseries françaises.

Confiteria Ochoa, Calle Sierpes, 45, 41004 Sevilla

img_1690

img_1691-1

C’est si agréable de se balader en soirée dans Séville une fois la chaleur estompée !

Départ de Séville : shopping, aquarium de Séville et retour sur Paris

Et voilà mon récit va s’achever sur ces 4 journées magnifiques passées à Séville et cette semaine superbe en Andalousie. Mais notre avion étant en fin de journée cela nous a permis de profiter encore de quelques de la ville, de faire du shopping mais aussi de visiter l’aquarium de Séville vraiment très beau et surtout vous serez à l’abri de la chaleur !

Repas à Love Horno Artesano, au menu zumo de naranja, smoothie à la pêche, bocadillo au jamon iberico et queso, ensaïmada au chocolat et à nouveau un cronut pour Mr GourmanD. Pour en revenir à la brioche typique espagnol, je vous conseille celle fourrée au chocolat, une vrai gourmandise ! Et si vous en trouvez une fourrée aux cabello de angel, jetez vous y dessus !!

img_1695

img_1698

L’aquarium de Séville est située dans le parc Maria Luisa, tout au Sud, il vous faudra 30 minutes à pied pour vous y rendre environ depuis le coeur historique.

L’aquarium vaut le détour de part la diversité des espèces présentées et la fraîcheur qui vous fera un très grand bien. L’entrée est à 15€ par personne.

img_1696

img_1697

Parc Maria Luisa (partie Sud)

img_1699

img_1700

 

Bye Bye Séville ! Nous sommes repartis enchantés de ce magnifique séjour en Andalousie et avec quelques spécialités locales !

img_1703

 

 

 

Si vous le pouvez d’ailleurs, allez acheter l’eau de fleur d’oranger Tena (agua de azahar Tena) dans une pharmacie, elle est obtenue par distillation des oranges amères de Séville, un ravissement pour les narines !

img_1693-1

A très vite pour Cordoue et Cadix !

Et en étant restez gourmand, à ce propos, une autre spécialité acheté à la Campana et dégusté dans l’avion le Cortadillo de cidra (une sorte de porvolon rectangulaire fourré aux cheveux d’ange), un délice !!!

img_1701

img_1711


Bonne gourmandise !!!

Newlogo

Comments

  1. Coucou,

    Les logements en Espagne, ont souvent des murs fin (chaque fois qu’on a été quelque part on entendait nos voisin). On adore l’Espagne, mais leur défaut sont les constructions, quand on voit leur constructions fini en quelques mois et leur cloison, on se dit « heureusement qu’il y a pas de seisme chez eux », et aussi « ohh les pauvres, supporter le bruit des voisins toutes l’année ». Combien de fois on a entendu des couples le soir, des voisins cuisiné, regarder la télévision. Bon il y a une autre ambiance, donc on est moins énervé, on en rigole, mais parce qu’on sait qu’on est en vacance et qu’on profite des bons moments.

    Pour le sucré, les Espagnols sont sucré, il le sont moins au restaurant ou dans les magasins, mais dans les boulangerie, les viennoiseries sont, à mon goût bien meilleures qu’en France, il y a toujours de la crème, des chocolats, j’adore, je ne manque jamais d’aller dans une boulangerie quand on est là bas car c’est un vrai régal, pour les yeux et pour le goût de mes papilles sucrées.

    Bonne journée

    1. Rebonjour,
      Je suis d’accord avec toi pour les brioches et viennoiseries c’est d’ailleurs ce que j’ai dégusté et je me suis régalée. Par contre les pâtisseries sont moins attirantes mais certaines spécialités sont très bonnes.
      Et pour les logements oui ils sont très beaux mais effectivement dans l’isolation on a vu mieux !
      A très vite
      Bonne journée

      1. Oui, c’est vrai les pâtisseries sont basique, aucune originalité. Le turron personnellement je n’aime pas, on le compare souvent au nougat en France, mais quand on me dit ça je dit « ahh non rien à voir, c’est pas les mêmes ingrédients et c’est énormément différent ».
        Pour les fruits et légumes idem, ils ont moins de goût en Espagne pourtant ils ont le soleil. On adore l’Espagne, on adore la paella, les tapas, croquetas, patatas bravas, les viennoiseries, et les sucreries qui sont moins chère chez eux, bref tout les trucs qui font bien grossir, mais la France a une cuisine bien meilleures et plus équilibré, on est réputé pour ça aussi. Mais comme je dis à mon mari, moi en Espagne je pourrais me nourrir que de tapas et paella, j’en ai manger tellement que je les connais toutes (les noires à l’encre de seiche, les royales, les poulets, les océanes, … ) , même moi qui vit dans le sud de la France, mes meilleures tapas et paella ont été la bas.
        bonne journée.

Laisser un commentaire