American (Entremets Guanaja, Caramelia et Noisette)

Pour ce nouvel entremets tout chocolat, j’avais envie d’un peu d’originalité notamment dans le biscuit constituant ce nouvel entremets, nommé American.

Et ce nom vient tout simplement de la  présence d’un brownie aux noisettes caramélisées, un des desserts phares outre Atlantique ainsi que d’une mousse Caramelia riche et dense. L’ensemble est juste excellent ! La présence d’un brownie avec des noisettes caramélisées est juste hyper gourmand, nous avons beaucoup aimé. J’ai choisi de refaire une recette que je n’avais plus réalisée depuis quelques temps : mon brownie chic choc … trop gourmand !

Recette validée !

img_5842

Pour un entremets Universo ( 18cm – h 5cm – V 1200mL)

Composition de l’Entremets

Biscuit Brownie et noisettes caramélisées, Namelaka Guanaja, Mousse Caramélia, Mousse Praliné Noisette, Glaçage Miroir Cacao + ganache mont Praliné + meringuettes cacao

img_5809


Difficulté ∗∗∗ / ∗∗∗
Temps de préparation – 2h30 sur 2 jours
Temps de repos – 1 nuit au congélateur (avant de le glacer), 7 heures de décongélation
Pour 6 personnes

On a besoin de

  • 1 moule Universo de Silikomart®
  • 1 moule River Pavoni® (pour la décoration)
  • 2 cercles en inox (17cm et 12cm)
  • 1 robot pâtissier ou 1 batteur électrique
  • 1 mixeur plongeant
  • 1 mixeur
  • 1 balance cuillère de précision
  • 1 spatule plate
  • 1 spatule coudée
  • 1 poche à douille + 1 douille unie (10mm)

img_5841

Pour le namelaka Guanaja (J-3)

  • 1,5g de gélatine (en feuille 200 Bloom)
  • 75g de couverture noire Guanaja 70%
  • 60g de lait entier
  • 120g de crème fleurette 35%MG

Réhydrater la gélatine dans une grande quantité d’eau froide pendant une dizaine de minutes. Pendant ce temps, faire fondre lentement au micro-onde le chocolat noir. Réserver. Chauffer le lait entier puis y ajouter la gélatine réhydratée et essorée. Mélanger et verser en 3 fois sur le chocolat fondu. Mixer au mixeur plongeant. Incorporer la crème froide. Mixer à nouveau. Réserver au réfrigérateur jusqu’au lendemain. Le lendemain mettre le namelaka dans une poche à douille munie d’une douille unie (Ø10mm).

Pour le biscuit brownie (J-2)

(Source : Pierre Hermé)
  • 70g de chocolat noir 70% (le Guanaja de Valrhona®)
  • 115g de beurre demi-sel
  • 2 oeufs entiers
  • 100g de sucre semoule
  • 60g de farine T45
  • 100g de noisettes caramélisées concassées

Préchauffer le four à 160°C. Faire chauffer le chocolat et le beurre, lentement, au micro-onde. Parallèlement, mélanger rapidement le sucre et les oeufs sans les blanchir. Ajouter alors le mélange chocolat et beurre et mélanger. Verser la farine tamisée et mélanger à nouveau. Incorporer à la pâte les noisettes concassées caramélisées. Verser la pâte à brownie dans un moule à manqué beurré (Ø20cm) et dans lequel dans le fond vous aurez au préalable placé un disque de papier sulfurisé (pour aider au démoulage). Enfourner pendant 20 minutes dans le four préchauffé à 160°C. A la sortie du four, laisser complètement refroidir le brownie avant de le démouler et de détailler un cercle avec un cercle en inox (Ø17cm). Pocher dessus le namelaka Guanaja et congeler le tout jusqu’au lendemain.

Pour la mousse Caramelia (J-1)

(Source : Claire Heitzler, Fou de Pâtisserie n°28)
  • 2g de gélatine (en feuille 200 Bloom)
  • 200g de couverture Caramelia 36%
  • 50g de lait entier
  • 50g de crème fleurette 35%MG
  • 20g de jaunes d’oeufs
  • 150g de crème fleurette 35%MG froide

Réhydrater la gélatine dans une grande quantité d’eau froide pendant une dizaine de minutes. Pendant ce temps, faire fondre, lentement, au micro-onde, le chocolat Caramelia. Réserver. Parallèlement dans une casserole chauffer le lait avec les 50g de crème. Dans un saladier, blanchir les jaunes d’œufs puis ajouter progressivement le mélange lait/crème chaud tout en fouettant l’ensemble. Reverser le tout dans la casserole et faire cuire à 83°C comme une crème anglaise. Le mélange ne doit donc pas bouillir et il faut stopper la cuisson dès que la crème nappe la cuillère avec laquelle vous mélangez sans cesse. Incorporer alors la gélatine réhydratée et essorée, mélanger et verser la crème anglaise sur le chocolat fondu. Mixer au mixeur plongeant pour créer une émulsion et lisser la préparation. Laisser refroidir la ganache à 37°C et à cette température, incorporer délicatement à la maryse les 150g de crème fleurette montée au batteur électrique.

Pour le Montage de l’entremets (J-1)

Couler immédiatement la mousse Caramelia préparée dans le moule Universo (placé sur une planche rigide qui ira au congélateur) à moitié. Placer l’insert (partie brownie visible) en enfonçant. La mousse va remonter sur le bord. Nettoyer les éventuelles coulures et égaliser le pourtour. Congeler jusqu’au lendemain.

Pour la mousse Praliné Noisette (J-1)

Il en restera beaucoup donc prévoir avec ces quantités de réaliser un autre entremets ou des verrines !

(Source : Hugues Pouget, Fou de Pâtisserie n°14)
  • 50g de crème liquide 35% MG
  • 100g de pâte de praliné maison
  • 1 oeuf entier (50g)
  • 1,5 feuilles de gélatine
  • 130g de crème liquide 35% MG

Réhydrater la gélatine dans une grande quantité d’eau froide pendant une dizaine de minutes. Dans une casserole mélanger l’oeuf entier et les 50g de crème. Faire cuire à 80°C tout en mélangeant. Ajouter dans ce mélange la gélatine réhydratée et essorée et verser le tout sur le praliné. Mixer au mixeur plongeant. Monter la crème au batteur électrique et à 37°C incorporer délicatement la crème montée mousseuse de la même manière. Le mélange doit être homogène (sans trace blanche). Couler immédiatement la mousse dans le moule River de Pavoni®. Réserver le reste pour des verrine ou autre.

Pour la ganache montée Praliné (J-1)

Préparer la recette la veille. Le lendemain monter au batteur la ganache. Mettre dans une poche à douille munie d’une douille unie (Ø10mm).

Pour le glaçage miroir cacao (J-1 ou Jour J)

(Source : Arnaud Larher, Fou de Pâtisserie n°26)

Alors le glaçage est long à réaliser mais il en vaut vraiment la peine ! Vous pouvez diviser les proportions par deux voire trois car la quantité donnée est énorme. Moi je garde ces quantités et je le congèle c’est bien plus pratique, j’en ai toujours sous la main.

  • 28g de gélatine en poudre + 142 g d’eau froide
  • 720g de sucre semoule
  • 300g d’eau
  • 533g de crème liquide 35% MG
  • 266g de sirop de glucose
  • 80g de trimoline (sucre inverti), à défaut remplacer par du sirop de glucose ou du miel neutre
  • 200g de poudre de cacao non sucré

Réhydrater la gélatine dans les 142g d’eau froide pendant une quinzaine de minutes. Pendant ce temps, dans une casserole faire chauffer à 120°C le sucre avec les 300g d’eau. cette étape est longue ! Parallèlement, faire bouillir dans une autre casserole (plus grande) la crème, la trimoline et le sirop de glucose. Verser le sirop de sucre dans la crème chaude et ajouter le cacao en poudre. Faire de nouveau bouillir le mélange. Mélanger puis ajouter la gélatine réhydratée. Mixer l’ensemble au mixeur plongeant pour le lisser mais attention à ne pas incorporer d’air. La tête du mixeur ne doit jamais sortir de la préparation. Passer le glaçage au chinois. Et réserver au réfrigérateur jusqu’à utilisation. Utiliser à 31°C. Vous pouvez le préparer la veille pour le lendemain, dans ce cas le réchauffer au micro-onde et le repasser au chinois. Il se congèle aussi parfaitement.

Pour le glaçage de l’entremets (Jour J)

  • QS pralin en grains

Sortir l’entremets du congélateur, le démouler, le poser sur un cercle en inox ( 12cm) posé sur une grande assiette et glacer l’entremets en une seule fois. Secouer l’assiette pour faire couler rapidement le glaçage et éviter que des amas se forment à certains endroits. Enlever l’excédent de glaçage qui pendouille avec une spatule. Coller sur le pourtour de la bûche du pralin en grains. Poser l’entremets à l’aide d’une spatule coudée dans le plat de présentation. Réserver au réfrigérateur au minimum 7 heures avant de la servir. Généralement je fais cette étape la veille comme cela l’entremets a bien le temps de se décongeler et sera bien meilleur gustativement.

img_5811

Pour la décoration (jour J)

  • insert mousse praliné (moule River) + flocage velours caraïbe (voir technique ici)
  • QS ganache montée praliné (recette ci-dessus)
  • QS pralin en grains
  • QS noisettes concassées caramélisées
  • 5 meringuettes au cacao (recette ici)

Immédiatement après avoir glacé l’entremets, floquer l’insert mousse praliné avec un pistolet à chocolat (explications ici). Vous pouvez aussi pour des questions pratiques utiliser une bombe spray chocolat au lait, par exemple.Disposer délicatement à l’aide d’une spatule plate l’insert floqué sur le dessus de l’entremets glacé (mais encore congelé). Monter la ganache praliné au batteur électrique et la mettre dans une poche à douille munie d’une douille unie (10mm). Pocher alors  des dômes de ganache montée praliné sur le dessus de l’entremets et sur le pourtour de l’assiette. Saupoudrer de noisettes concassées caramélisées et de pralin en grains (voir photos). Disposer les 5 meringuettes au dernier moment. Sortir environ 40 minutes avant la dégustation !

De la bombe ce dessert !!! Fan absolu !

img_5807

img_5805

img_5812

img_5810


Bonne gourmandise !!!

Newlogo

Laisser un commentaire

© Je veux des gourmandises / 2015-2019 / Mentions Légales / Reproduction totale ou partielle interdite sans l’autorisation de l’auteur.
%d blogueurs aiment cette page :