Le Brownie Chic Choc

Si vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous et que vous voulez régaler vos invités pour le réveillon de Noël de ce soir par exemple, vous pouvez aisément réaliser cette recette simple et assez rapide. Il s’agit d’un brownie chocolat aux noix de pécan, à la douce saveur de noisettes et qui se veut chic de part son allure et sa décoration.

J’ai réalisé cette recette la semaine dernière pour Mr GourmanD. Je n’avais pas beaucoup de temps mais j’avais très envie de chocolat. Du coup je me suis dis un brownie fera l’affaire, c’est rapide et excellent. La dose de croustillant sera apportée par un croustillant aux notes de noisettes et de noix de pécan, posé sur le brownie. L’ensemble sera glacé pour rajouter du croquant et intensifier le goût du chocolat. Et pour finaliser le tout, une ganache montée au chocolat au lait réhaussée à la fève tonka viendra apporter une dose supplémentaire de gourmandise et surtout une texture onctueuse. Et comme Mr GourmanD ne demande que des desserts au chocolat, il a été totalement comblé !

brownie-chic2

Ce brownie Chic Choc trouvera une nouvelle fois très facilement sa place sur une table de Fêtes que ce soit pour le réveillon de Noël ou pour celui du 31 décembre, au même titre que le Green ou que la bûche poire-chocolat.

Pour un cake (30 x 10 cm)

On peut réaliser ce cake facilement dans a journée. On commence cependant par réaliser comme d’habitude le plus tôt possible la ganache monté car elle doit être réfrigérée au minimum 4 heures mais comme elle est dressée au dernier moment cela laisse tout de même un peu de temps.

Pour la ganache montée Jivara

Le Jivara est un chocolat au lait à 40% de cacao de la maison Valrhona

  • 45g de crème fleurette entière chaude (la Yoplait® avec le bouchon blanc)
  • 1/3 fève tonka ici
  • 5g de miel neutre type miel d’acacia
  • 75g de chocolat au lait à 40% de cacao (pour moi le Jivara de Valrhona®)
  • 120g de crème fleurette entière froide (la Yoplait® avec le bouchon blanc)

Faire fondre au bain marie le chocolat au lait et bien mélanger.

Petit plus :
Je fais toujours cette étape pour m’assurer de la fonte de tout le chocolat une fois la crème ajoutée !

Faire chauffer 45g de crème fleurette avec le miel et la râper 1/3 d’une fève tonka. Laisser infuser une dizaine de minutes.

Petit plus :
La fève tonka a une saveur incroyable et se marie à merveille avec les fruits secs et le chocolat de cette recette. Elle a un petit goût d’amande avec une touche d’épices et de vanille. Un régal !

Ajouter cette crème en 3 fois sur le chocolat au lait en émulsionnant avec une maryse comme expliqué ici.

Ajouter alors 120g de crème fleurette froide. Mélanger.

Réserver au minimum 4 heures au réfrigérateur.

Petit plus :
Si vous avez du temps, le mieux est de préparer cette ganache la veille pour ensuite la foisonner le lendemain. Au contraire si vous êtes limité dans le temps, vous pouvez aussi la faire prendre plus rapidement en la plaçant une trentaine de minutes au congélateur puis de la laisser au réfrigérateur jusqu’au moment du dressage. Cela fonctionne très bien.

Pour le brownie aux noix de pécan

J’ai utilisé la recette de Pierre Hermé dans son dessert « Fraîcheur Chocolat », que je trouve rapide et goûteuse.

  • 70g de chocolat noir 70% (le Guanaja de Valrhona® poour moi)
  • 115g de beurre demi-sel
  • 2 oeufs entiers
  • 100g de sucre semoule
  • 60g de farine T45
  • 100g de noix de pécan

Faire torréfier les noix de pécan 10 minutes à 175°C (si vous n’avez pas le temps zappez cette étape ! Mais cela apportera davantage de saveur au brownie). Laisser refroidir avant de les couper en deux.

Préchauffer le four à 150°C.

Faire chauffer le chocolat et le beurre au bain marie.

Parallèlement, mélanger rapidement le sucre et les oeufs sans les blanchir. Ajouter alors le mélange chocolat et beurre et mélanger. Verser la farine tamisée et mélanger à nouveau.

Incorporer à la pâte les noix de pécan torréfiées et coupées en deux.

Verser la pâte à brownie dans un moule rectangulaire (30 x 10 cm).

Petit plus : J’ai utilisé le moule rectangulaire de la marque Silikomart.

Enfourner pendant 20 minutes dans le four préchauffé à 150°C.

A la sortie du four, laisser complètement refroidir le brownie avant de la démouler.

Parer (couper les bords) le brownie en allant sur ses 4 côtés environ 0,5 cm de matière. Réserver.

Pour le croustillant streusel-chocolat

Ce croustillant se déroule en deux étapes avec tout d’abord la réalisation d’un streusel à la noisettes (com une pâte à crumble) puis ensuite ce streusel une fois cuit sera mixée et mélangé à du chocolat et du praliné !

  • 50g de beurre demi-sel
  • 50g de cassonade
  • 65g de poudre de noisettes
  • 65g de farine T45
  • 25g de chocolat noir 66% (pour moi le Caraïbe de Valrhona®)
  • 12g de beurre demi-sel
  • 40g de pâte de praliné maison (ou à défaut du commerce)
  • 30g de noix de pécan torréfiées et concassées
  • 1 pincée de fleur de sel

Préchauffer le four à 150°C.

On attaque donc la réalisation de la pâte à streusel en mélangeant dans un saladier les 50g de beurre demi sel, la cassonade, la poudre de noisettes et la farine. Mélanger en sablant la pâte du bout des doigts.Former des petits de tas de pâte et les poser sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Cuire le streusel pendant 30 min dans un four préchauffé à 150°C.

A la sortie du four, laisser refroidir le streusel puis garder uniquement 105g de streusel pour la suite de la recette (soit la moitié) et conserver l’autre moitié dans une boîte hermétique.

Pendant ce temps faire fondre quelques secondes au micro-onde le chocolat et les 12g de beurre.

Une fois le streusel refroidie, le mixer (seulement les 105g réservés) avec les noix de pécan.

Mélanger le streusel mixé avec le praliné puis ajouter le chocolat et le beurre fondus. Mélanger.

Etaler sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en un rectangle de 25 x 8 cm environ (si les bords ne sont pas nets ce n’est pas grave car par la suite on va le poser sur le brownie et parer à nouveau l’ensemble !). Réserver au réfrigérateur quelques minutes pour faire durcir le croustillant.

Montage du brownie Chic Choc

Poser le croustillant au chocolat sur le brownie en pressant légèrement pour les faire adhérer. Parer l’ensemble de manière à obtenir un rectangle net. Les dimensions finales sont environ 24 x 7 cm.

Réserver au réfrigérateur le temps de préparer le glaçage.

Glaçage au chocolat craquant

  • 200g de chocolat noir Caraïbe 66%
  • 35g d’huile de pépins de raisin
  • 30g de noix de pécan torréfiées et finement concassées

Faire chauffer au bain marie le chocolat et l’huile de pépins de raisin. Mélanger et ajouter les noix de pécans torréfiée et finement concassées.

Fin Montage du brownie Chic Choc

Poser le gâteau sur une grille posée sur une assiette et verser le glaçage uniformément. Laisser couler l’excédent.

brownie-chic6

Récupérer le surplus de glaçage pour une utilisation ultérieure.

brownie-chic4

Réserver au frais pour faire durcir le glaçage.

Le brownie Chic Choc est presque finalisé, il ne reste plus qu’à le rendre chic avec sa robe de ganache montée et la décoration.

brownie-chic5

Sortir le gâteau 30 minutes avant de le servir pour que le brownie soit tendre.

Foisonner la ganache en chantilly et la mettre dans une poche à douille munie d’une douille cannelée et pocher la ganache sur le brownie.

Décorer avec des morceaux de feuille d’or alimentaire.

J’ai rajouté aussi une demi sphère de crémeux chocolat noir qu’il me restait (recette ici) sur lequel j’ai appliqué du spray velours brun.

brownie-chic

Il ne reste plus qu’à déguster le brownie Chic Choc ! Un pur délice ! Le mariage chocolat, noisettes; pécan et tonka titille les papilles et les différentes textures apportent de la mâche en bouche. Un équilibre gustatif !

Joyeux réveillon de Noël et à très vite !

brownie-chic3

Bonne gourmandise !!!

colorlogo2


© Je veux des gourmandises /2015-2016/ Mentions Légales / Reproduction totale ou partielle interdite sans l’autorisation de l’auteur.

 

Comments

Laisser un commentaire