Deux jours splendides sur l’île de Corfou

Pour les vacances d’Avril, nous avions envie de dépaysement, de calme et de Soleil mais comme Mr GourmanD ne pouvait poser qu’au maximum deux jours, il fallait une destination proche et bon marché pour seulement trois nuits et deux journées entières sur place. Après quelques hésitations notre choix s’est porté sur l’île de Corfou.

Début Mars, soit à peine un mois à l’avance, nous avons trouvé des billets peu chers, 140€ aller/retour par personne via transavia, la filiale low-cost d’Air France et dans la foulée nous nous sommes dégotés un petit logement sympa dans la ville de Paleokastritsa (à priori un incontournable de l’île) sur la côte Ouest avec un prix défiant toute concurrence avec 30€ par nuitée soit 90€ au total. Chouette ! J’ai toujours voulu aller en Grèce et ainsi on en fera une mini partie ! Et nous décidons de louer en même temps que notre billet d’avion une voiture via greenmotion pour 42€ pour les trois jours. Cela nous change des prix lors de notre road trip aux USA.

IMG_9880
Paleokastritsa, Corfou

Nous décollons d’Orly vers 16h le 6 Avril pour une durée de vol de 2h30 environ. Un super vol avec un temps splendide et un commandant de bord ultra sympathique qui nous explique les différents paysages traversés. Et dire que Mr GourmanD a dormi tout le vol ! Quant à moi je n’ai rien loupé de cette splendide vue. Voici deux photos (Alpes suisses et ville de Venise) :

IMG_9863

Nous arrivons dans le mini aéroport de Kerkyra (nom de la vieille ville de Corfou) vers 19h30, situé à l’Est de l’île . Le temps de récupérer sans aucun soucis notre véhicule, de prendre en compte l’heure de décalage horaire (ils ne passent pas à l’heure d’été comme nous en Grèce) et de parcourir la trentaine de kilomètres qui nous séparent de Paleokastritsa, nous arrivons enfin, notre ventre criant famine, vers 21h15 à Matsas House, notre logement. Nous sommes accueillis par un couple charmant, qui parle peu anglais. Nous descendons un peu plus bas au bord de la plage mais dans le noir avec une simple lampe torche la visibilité est très restreinte, mais quel plaisir d’entendre le son des vagues frapper contre les rochers.

Nous avons hâte que le jour se lève ! Leur fils arrive 30minutes plus tard, une fois les formalités réglées il nous conseille un petit restaurant tenu par sa cousine et nous y accompagne. Ce boui boui, le O Meraklis, ne paye pas de mine (c’est le genre de restaurant où on ne serait jamais allé en France car ça ressemble de l’extérieur à nos kebabs français franchement pas très bons pour la plupart et il est situé juste au bord de la route) mais nous y avons été très bien reçu, surtout à 23h ! Et nous y retournerons même les deux soirs suivants ! C’est dire ? Bon en même temps la saison touristique débute à peine et beaucoup de magasins et de restaurants sont encore fermés. Mais ce restaurant est validé !

Au menu du premier soir, une bière grecque la Mythos, légère comme les aime Mr GourmanD et avec un arrière goût de miel, qui n’est pas pour me déplaire. Pour accompagner la bière nous commandons une entrée typique un tzatziki accompagné de sa délicieuse pita revenue à l’huile d’olive et saupoudrée de thym et de gros sel. Un délice ! Nous n’avons jamais mangé un tzatziki aussi crémeux et savoureux ! Bonne pioche! Les pitas sont délicieuses et nous rappellent celles dégustées dans le merveilleux restaurant grec à Bruges, lors de nos dernières vacances.

IMG_9865
Tzatziki grec, O Meraklis

Pour les plats, Mr GourmanD choisi une pita et plus précisément la gyros pita chicken en version large pour seulement 5,50€ ! Rien à voir avec nos kebabs ! La sauce grasse et dégoûtante est remplacée par du vrai tzatziki, le poulet est mariné et grillé à la poêle. Le tout est accompagné de tomates fraîches et d’oignons crus et de frites (bonnes). Même moi j’ai aimé tant les ingrédients sont délicieux alors que je fuis en France ce type de nourriture ! Et on apprend que le kebab grec se nomme le gyros et qu’il est composé d’une pita dans laquelle on retrouve du tzatziki, des tomates, des oignons, de la viande et des frites !
Pour mon plat, je choisis du poisson grillé et place à un morceau d’espadon grillé accompagné de riz, de tzatziki et de frites. Et quel morceau ! Il est énorme mais il a rassasié mon estomac affamé ! Un plat très bon et mention spéciale au riz très fin revenu avec des herbes et de l’huile d’olive.

IMG_9871
Espadon grillé et gyros pita, O Meraklis

Nous faisons la connaissance d’un petit chat errant adorable que l’on baptisera Minus tellement il semble affamé et est minuscule, nous le retrouverons les jours suivants. Et dès ce premier soir on remarque un nombre très important de chats abandonnés.

Au moment de payer on se rend compte qu’ici très peu d’endroits accepte la carte bleue et nous n’avons plus de liquide (nous avons payé le logement avec), aucun soucis le patron nous dit vous revenez me régler le lendemain ! Super ! Il faut donc penser à toujours avoir de l’argent liquide sur soi à Corfou !
Enfin rassasiés et pour seulement 23€ au total nous rentrons tranquillement et il nous tarde le lendemain matin pour découvrir cette fois ci cette île grecque de part ses paysages.

O Meraklis, Görögország, Palaiokastritsas, Paleokastritsa 490 83, Grèce

Le lendemain matin quelle agréable surprise ! La vue est splendide et deux énormes citronniers nous entourent avec des citrons gigantesques et ils ont l’air très bons.

IMG_9873
Matsas House, Paleokastritsa, Corfou

Nous descendons les escaliers de notre maison qui nous mènent sur une petite plage, nommée Ampelaki, déserte en cette saison où la vue est incroyable avec une eau turquoise à couper le souffle.

IMG_9886
Plage Ampelaki, Paleokastritsa, Corfou

Nous traversons à pied cette plage pour rejoindre les escaliers situés de l’autre côté qui vont ainsi nous conduire à une autre plage plus grande et encore plus jolie, la plage Alipa (en pleine saison touristique des petites croisières y sont organisées) mais plus touristique étant donné qu’elle est entourée d’hôtels et de nombreux restaurants.

Sur notre droite, nous longeons un petit aquarium, qu’il est possible de visiter et nous poursuivons la route pour monter jusqu’au monastère de Paleokastritsa en haut duquel la vue est magique !

Voici la vue sur la plage Ampelaki et notre maison :

IMG_9875
Plage Ampelaki, Paleokastritsa, Corfou

Sur la photo, une petite chienne (Roussette) est visible elle nous aura suivie toute la journée et nous aura même retrouvée le soir !

IMG_9876
Plage Ampelaki, Paleokastritsa, Corfou

Et la vue sur la plage d’Alipa :

IMG_9877
Plage Alipa, Paleokastritsa, Corfou

Nous visitons rapidement le monastère qui est très beau et parfaitement entretenu avec de mignons petits jardins et des cactus originaux qui recouvrent certains toits !

IMG_9878
Monastère de Paleokastritsa, Corfou

IMG_9879

Nous redescendons tranquillement tout en admirant ce paysage exceptionnel. On se balade sur la plage et on s’arrête dans un restaurant bien noté sur Google, Nikos Taverna et pas question de se faire avoir comme la veille où les assiettes sont très généreuses et donc impossible, après un tel repas, de manger une petite douceur sucrée et je me suis mirée depuis la veille une petite boulangerie où je pense aller l’après-midi même !
Nous commandons donc une entrée et un plat pour deux avec une bière pour 19,50€, un prix très raisonnable sachant qu’on est au pied de l’eau et qu’encore une fois le portions sont extra larges. Pour l’entrée chaude nous choisissons de la fêta aux tomates, aux oignons et au piment accompagné de pain et pour le plat un met local typique de Corfou : le sofrito qui n’est autre qu’un ragoût de veau aux herbes servi avec du riz et des frites. Les deux plats sont bons mais pour nous cela ne justifie pas la très bonne note sur Google, le restaurant de la veille est bien meilleur et le personnel largement plus sympathique et convivial même si nous avons été très bien servi aussi chez Nikos. Je trouve la bière vraiment excellente avec un goût de miel très prononcé.

IMG_9884
Sofrito et Feta à la tomate, Niko’s Restaurant

Niko’s Restaurant, Palaiokastritsa 490 83, Grèce

L’avantage de ce restaurant bien entendu c’est son emplacement où on ne loupe rien de la superbe vue ! Par contre en été cela doit être très bruyant mais pour nous c’est un calme absolu où l’on entend seulement le bruit de l’eau !

IMG_9883

A la sortie du restaurant sur la droite nous marchons quelques mètres à peine en direction du port d’Alipa où les gens s’affairent pour le début de la saison ! D’ailleurs c’était le premier jour d’ouverture de Niko’s Restaurant.

IMG_9885
Port d’Alipa, Paleokastritsa, Corfou

Petite vue depuis notre maison :

IMG_9887

Après une mini sieste digestive direction en voiture la petite boulangerie repérée la veille sur la route entre l’aéroport et Paleokastritsa. Cette petite merveille s’appelle Emeral Bakery et dès l’entrée je suis au paradis avec des gâteaux à foison ! Un large choix d’entremets et de biscuits secs sans oublier les douceurs grecques à base de fruits secs largement arrosées de sirop comme le célèbre baklava. Je ne sais pas trop quoi prendre tant il y a de choix. Je me laisse cependant tenter par deux gâteaux représentatifs de la cuisine grecque un baklava et un kataifi. Nous pouvons déguster sur place ou à emporter, un grand parking est disponible et la connexion wifi est excellente, comme dans toutes les enseignes grecques.

En effet dans tous les restaurants une connexion gratuite Wifi est disponible et très efficace et bien meilleure qu’en France d’ailleurs !

Chaque pâtisserie coûte 2,20€, peu excessif vu la grosseur et la densité des parts servies. Le personnel est très gentil et nous a offert un petit esquimau maison pour la plus grande joie de Mr GourmanD ! Et une caractéristique de toutes les pâtisseries grecques est le nombre hallucinant de biscuits divers et variés que l’on peut trouver !

IMG_9891
Biscuits secs grecs, Emeral Bakery, Corfou
IMG_9892
Pâtisseries grecques, Emeral Bakery, Corfou

On en profite pour aller faire quelques courses dans un supermarché (Dellias), l’occasion pour nous de rapporter dans nos valises de la bonne et vraie fêta grecque, des pitas et des loukoums !

Le long de la route je suis stupéfaite par la quantité de citronniers et d’orangers ! Je m’imagine siroter une bonne citronnade ou un bon jus d’orange avec ces fruits frais ! On remarque aussi la quantité de scooters importante sur l’île mais le casque n’est pas de leur habitude ! Et ils ont pour habitude de se garer là où ils se trouvent même s’ils sont au milieu de la route ! Bref c’est une conduite à la cool qui n’est pas pour nous déplaire et qui nous change radicalement du périphérique parisien ! Et de nombreuses habitations semblent abandonnées et d’autres inachevées avec les tiges d’acier de béton armé visibles un peu partout ! Bref notre regard se plonge plus dans cette flore verdoyante magnifique et propre à l’île de Corfou.

Direction maintenant Lakones (après un petit croc dans les pâtisseries !), un village qui surplombe Paleokastritsa, d’où la vue promet être extraordinaire. Et cela est bien vrai comme l’atteste les photos que nous avons prises ! On se balade dans le village vraiment très joli puis nous allons à la sortie du village où nous arrivons sur les falaises de Bella Vista. Pas mal de restaurants sont présents et offrent ainsi une vue panoramique sur la mer et Paleokastritsa, mais ils sont fermés sauf un ! Ouf ! On s’y arrête pour déguster un petit cocktail et un cappuccino ! Un beau moment de détente avec une vue superbe !

IMG_9888
Paleokastritsa, vue depuis les falaises de Bella Vista
IMG_9889
Lakones, Corfou
IMG_9890
Vue depuis les Falaises de Bella Vista, Corfou

Il est possible de poursuivre la route vers le village Merkades mais nous rebroussons chemin car nous avons repéré un petit magasin proposant des produits locaux (en fait en haute saison il y en a pas mal mais au moins nous n’avons pas le choix en début de saison touristique). En même temps vu l’accueil que nous avons eu je dis bonne pioche ! Nous avons eu droit à une belle dégustation de produits locaux : huile d’olive, olives, vin, miel, amandes caramélisées, liqueur de kumquat, kumquats confits sans oublier l’ouzo (l’apéritif anisé typique grec) et une eau de vie ! Super ! Tout était délicieux sauf le vin, de la piquette comme on dit, et pour ma part je déteste le pastis donc l’ouzo ce n’est pas pour moi ! Mais Mr GourmanD a adoré ! On repart avec un petit assortiment !

Il y a aussi de nombreux produits faits à partir de bois d’olivier (il y a de nombreux magasins qui en proposent le long de la route un peu partout sur l’île). Et sur le parking on trouve un magnifique kumquatier ! D’ailleurs tous les produits à base de kumquats sont des spécialités de l’île de Corfou.

IMG_9897
Produits locaux grecs, Georges Cellar, Lakones, Corfou

Le soir nous repartons dîner dans le même restaurant que la veille, soit à la taverne O Meraklis, nous choisissons la même bière grecque que la veille (Mythos) et nous décidons de nous partager un plateau Meze pour deux à 18€. Au menu tout un tas de spécialités grecques : du tzatziki, de la fava (c’est de la purée de pois cassés), des poivrons grillés, des moules, des anchois, des calamars et des gambas frits, des falafels (croquettes de pois chiches), des croquettes de légumes, de l’agneau et de la saucisse grillés, de la dinde marinée, des tomates et des frites. Bref un large panel ! C’était bon mais rien d’exceptionnel. Et Minus le petit chat errant est toujours là !

IMG_9898
Meze, O Meraklis

En fait on ne s’attendait pas du tout à cela, on pensait avoir des pitas avec différents accompagnements donc on a été un peu déçu surtout que pour ma part je ne suis amatrice de friture. Heureusement à la maison nos desserts achetés l’après-midi nous attendent !

IMG_9872

Une petite remarque ! Sur toutes les tables des restaurants ils disposent sur une nappe en tissu, une nappe en papier jetable représentant l’île de Corfou, hyper pratique pour se repérer et prévois les visites en attendant les plats.

De retour à la maison, on commence notre dégustation sucrée par le baklava qui est composé de plusieurs couches de pâte filo beurrées entre lesquelles on trouve une garniture à base de noix et le tout arrosé de miel (et pas un sirop qui a un goût dégueulasse et que l’on retrouve dans tous nos supermarchés). Dès la première bouchée je suis conquise car une douce saveur de cannelle se dégage et cette garniture rappelle étrangement celle des Pecan pies américaines. Simplement excellent !
Les kataifi, quant à eux ont un joli aspect, on retrouve sensiblement la même garniture que dans les baklavas mais le dessous baigne largement plus dans un sirop de sucre citronné et ce moelleux sucré est compensé par le croquant des cheveux d’ange disposés sur le dessus (c’est une pâte filo spéciale kataifi). Une belle découverte ! J’adore !
Bien évidemment ce sont des desserts un peu lourds et sucrés mais en petites portions ils font un accompagnement idéal avec un bon café ! Bref je recommande cette pâtisserie Emeral Bakery.

IMG_9664
Entrer une légende

Emeral Bakery Pastry Shop Café, Corfu Palaiokastritsa street, 10th kilometer , Tzavros, Kerkira 490 83, Grèce

Petite vue de Paleokastritsa le matin :

IMG_9899

Pour notre deuxième et dernière journée entière sur l’île, nous partons, après un petit déjeuner sur notre terrasse ensoleillée, vers Kerkyra le Coeur historique de la ville de Corfou, situé seulement à 35minutes en voiture sur la côte opposée. On longe le port et on trouve facilement une place, non loin de la nouvelle forteresse.

Par contre il est à noter qu’en haute saison, trouver une place à Corfou doit être très compliqué et dans tous les parkings à l’entrée il y a une cabane et une barrière (levée dans notre cas), ce qui signifie très probablement que les parkings sont payants durant la haute période touristique.

IMG_9900
Kerkyra, Corfou

On part visiter cette nouvelle forteresse (ouverte de 9h à 15h30 et l’entrée est libre), en haut de laquelle la vue est splendide ! On se balade ensuite aux travers des rues de la vieille ville avec ses vieilles maisons qui ont beaucoup de charme.

IMG_9902
Kerkyra, Corfou
IMG_9901
Kerkyra, Corfou

On trouve de nombreux étals où des cruches en terre cuite sont en vente. En fait la tradition veut que le samedi précédent Pâques, ces cruches remplies d’eau soient jetées au sol pendant 5 minutes. Autre tradition quelques jours avant Pâques, nous voyons plusieurs troupes d’enfants chantants. Et des brioches de Pâques sont distribuées dans la rue, les Tsoureki. Ce sont des brioches à la cannelle avec un oeuf dur teinté en rouge.

Au final c’est génial de venir au moment de Pâques, sachant que la Grèce est un pays très pieux au regard des quelques magasins qui vendent des objets religieux croisés aux détours de certaines ruelles. D’ailleurs toutes ces petites ruelles et ces couleurs vives des bâtiments donnent un cachet fou à Kerkyra.

IMG_9904
Kerkyra, Corfou

On se perd dans une rue magnifique avec une belle végétation (photo ci-dessus en bas à droite) où se trouve deux restaurants. Chouette on est au calme et un des restaurants est super bien noté sur Google, nommé Ta Kokopia et les spécialités grecques y sont paraît-il excellentes ! On s’y arrête donc pour notre pause déjeuner ! Au menu calamars grillés pour moi avec tomates concombres et riz ! Pour Mr GourmanD ce sera une autre spécialité, la moussaka (oui mais la vraie). Nos deux plats ravissent nos papilles respectives ! Absolument divin ! Rien à redire : des plats copieux, des cuissons parfaites et beaucoup de goût ! On goûte également à une nouvelle bière, qui nous a séduit, la Corfu Red, une bière ambrée, légère avec quelques notes d’épices. Ce restaurant est excellent et les plats sont frais et de qualité. Validé à 100% !!! J’en salive encore tant le calamar était succulent !

IMG_9905
Moussaka grecque et calamars grillés, Ta Kokopia, Corfou

Ta Kokopia,

Le ventre bien rempli, nous repartons sillonner la ville sous un beau ciel bleu sans nuage.

Passage devant la galerie municipale de Corfou d’où la vue est splendide :

IMG_9906

Et direction ensuite la vieille forteresse et le vieux phare (l’entrée est de 6€ par personne), la vue est une nouvelle fois extraordinaire et on a un angle différent du matin, de l’autre côté (en haut de la nouvelle forteresse).

IMG_9907

IMG_9908
Kerkyra, Corfou

IMG_9909

De jolies petites ruelles et des arcades où l’on trouve de supers bars bondés ! Très agréable par ce beau soleil !

IMG_9910
Kerkyra, Corfou

Au détour d’une rue on tombe nez à nez avec une pâtisserie spécialisée dans les cakes : pâtisserie cake, mais je suis à la recherche de pâtisseries locales et non pas de cakes plus français. Mais en descendant la mini ruelle juste en face nous arrivons devant Rose’s Bakery et sa magnifique vitrine remplie de centaines de biscuits grecs divers et variés, une merveille pour mes yeux et bientôt pour mes papilles !!! Nous sommes servis par la patronne Rose elle même qui parle parfaitement notre langue. Elle nous renseigne sur toutes ses pâtisseries et nous dit que ses biscuits non pas forcément de noms, par exemple les biscuits circulaires et troués (ressemblants à des bagels) peuvent s’appeler Koulouri (mais normalement il s’agit d’un pain plutôt brioché parsemé de sésames). On trouve des pâtisseries traditionnelles, comme les fameux kataifi et baklavas mais des lus originaux aussi comme ceux déclinés à différents parfums : orange, sésame, chocolat, pomme ou encore coco. Il y a leurs versions mini également. Elle nous fait goûter une bouchée à la sésame et un au chocolat ! Un ravissement total pour mes papilles ! Un goût de miel exceptionnel et une pâte filo croustillante, l’ensemble est à tomber par terre. Même Mr GourmanD a aimé ! Nous choisissons un assortiment de mini bouchées, on laisse faire Rose qui prend le soin de nous demander à chaque fois si les parfums choisis nous conviennent ! Adorable ! Mais avec moi en sucré aucun soucis j’aime tout !!! Elle saupoudre la boîte généreusement de cannelle et de morceaux de noix ! On a un peu moins de un kilogramme de mini pâtisseries ! Oui oui elles sont bien denses ! Mais à la maison mes parents sont là et seront ravis de les goûter, surtout ma mère ! Enfin petit rectificatif plus mon père au final !

Et  Rose nous a mis un morceau de gâteau moelleux qui ressemble au fameux Portokalopita, dégusté à Bruges ! C’est bien cela ! Du coup elle m’en donne carrément une grosse part ! Bref chez Rose’s Bakery vous serez servi comme des rois ! Si vous aimez les pâtisseries grecques riche en miel pur et en cannelle c’est pour vous ! Je ne me doutais absolument pas que la cannelle était une pâtisserie prisée en Grèce ! Génial !

IMG_9912
Pâtisseries grecques, Rose’s Bakery, Corfou

On se pose sur la terrasse de cette pâtisserie pour déguster un jus d’oranges pressées et un café glacé ! En Grèce, il sont très amateurs des café glacé pour ma plus grande joie et celui ci est de loin le meilleur jamais goûté avec une mousse latte maxi onctueuse et on peut en plus choisir de l’avoir non sucrée,avec ou sans lait, un plus !

IMG_9914

Chez Rose vous trouverez aussi des pâtisseries sans sucre à la stévia et sans gluten.

IMG_9913

Rose’s Bakery, Skaramagka 367, Kerkira 491 00, Grèce

On quitte Kerkyra heureux de nos trouvailles et nous partons dans le sud de l’île à une vingtaine de minutes en voiture à Gastouri pour aller visiter le palais Achilleion, une des résidences prisées de Sissi, impératrice d’Autriche. Sur la route on trouve de magnifiques demeures et peu de bâtiments délabrés, ce coin de l’île paraît plus riche et la végétation est toujours aussi dense et jolie. On arrive enfin au palais, l’entrée est de 8€ par personne.
Dès l’entrée la vue est magnifique, le palais et les jardins sont splendides et de nombreuses sculptures sont présentes et représentants Achille, pour les plus imposantes. Nous n’apprenons pas grand chose de plus sur la vie de Sissi, sachant qu’il y a moins d’un et demi nous avons visité Vienne et le château de Schönbrunn, la palais impérial autrichien. Mais la beauté de l’Achilleion, la végétation magnifie et la vue incroyable sur Corfou et la mer valent carrément le détour. Nous avons adoré !

IMG_9916
Achilleion, Gastouri
IMG_9917
Achilleion, Corfou
IMG_9925
Achilleion, Corfou

IMG_9919

Nous repartons vers notre maison à Paleokastritsa et là la route empruntée nous montre à quel point certaines habitations sont inachevées et bien souvent laissées un peu à l’abandon.

En fin d’après-midi petite baignade sur la plage Ampelaki sous un beau Soleil ! L’eau est un peu fraîche mais c’est revigorant ! Cette plage est d’ailleurs le départ pour des plongées en haute saison touristique.

IMG_9918
Plage Ampelaki, Paleokastritsa, Corfou

Pour notre dernière soirée déjà nous restons fidèle au restaurant O Meraklis ! Nous commandons deux pitas et une bière pour 11,70€ ! Et nous sommes bien rassasiés !
IMG_0017

Mr GourmanD prend la même pita que le premier soir, la gyros pita chicken et moi je me laisse tenter par la pita végétarienne avec des concombres et des tomates frais, de la vraie fêta délicieuse et comme je n’aime pas trop les frites (surtout dans un sandwich), je demande à avoir du tzatziki ! Un délice ! Les pitas grecques sont exquises !

Nous disons au revoir à Minus le petit chat errant qui était là encore !

Et malheureusement ce n’est pas le seul ! Je n’en avais jamais autant vu !

IMG_9920
Gyros Pita, O Meraklis

Pour notre dernier jour, ce sera petit déjeuner sur la plage ! Trop agréable ! Et départ vers deux pâtisseries pour aller acheter des gourmandises locales pour le vol (on a bien fait car ce dernier a été retardé de deux heures trente !!)
Dans la pâtisserie découverte deux jours auparavant, Emeral Bakery, nous choisissons un feuilleté au poulet et une pâtisserie typique grecque, la Bougatsa !
Il s’agit de feuilles de pâte filo beurrées et surposées et la garniture du milieu est une crème à la semoule avec une pointe de cannelle ! Absolument délicieux et peu sucré !

IMG_9923
Bougatsa

On retrouve tout un tas de feuilletés divers et variés en passant par les plus traditionnels, ceux à l’épinard et à la fêta.

Pour la seconde pâtisserie nous partons plus en direction de l’aéroport chez Nostos. Cet établissement est classe ! Je choisis une nouvelle fois une part de Portokalopita (le fameux et divin gâteau grec à l’orange) qui m’appelle ! Et je prends deux biscuits secs à l’amande et aux zestes de citron en forme d’anneau, des sortes de Koulouri mais version sucrée. Cela ressemble au goût à des Kourabiethes, les biscuits secs traditionnels grecs à l’amande, à la cannelle et à l’orange. Délicieux !
Encore une fois cette pâtisserie regorge de biscuits secs en tous genres et on retrouve les biscuits traditionnels de Pâques les koulourakias !

IMG_9924
Nostos, Paleokastritsa, Corfou

Nostos, Palaiokastritsas 66, Kerkira 491 00, Grèce

Il est temps de rendre notre voiture. Passage par la case essence avant ! Bien sûr c’est plus cher qu’en France, normal vu que nous sommes sur une île ! Pour le sans plomb, il faut compter environ 1,545€ le litre en moyenne. Au total notre voiture nous aura coûté au total, essence et assurances comprises, moins de 90€ par jour. On recommande Greenmotion, que nous avons réservé en même temps que notre billet d’avion via expédia.

Sinon il est tout à fait possible de louer sur place un scooter ou une voiture sans soucis un peu partout sur l’île. Nous en avons croisé un peu partout le long de la route.

Une longue attente de quatre heures s’annonce maintenant à l’aéroport où nous nous sentons un peu seul au monde. Mais il y a tout de même de quoi se restaurer et de quoi faire quelques achats de produits locaux au cas où, bon 4 boutiques pas plus !

Je déguste donc ma bougatsa (peu sucré) idéale au petit déjeuner je trouve, cela reste assez léger malgré les couches de pâte filo et la crème. Les Koulouri sucrés sont délicieux, de petits biscuits secs idéaux avec un bon café.

IMG_9922

C’est certain nous retournerons en Grèce car cela nous a beaucoup plus et leur nourriture est excellente même s’ils ne lésignent pas sur l’huile d’olive !

Et Corfou en Avril ou en Mai c’est le bon plan si vous voulez éviter le monde, être au calme, éviter la chaleur excessive et payer moins cher la location et les billets d’avion !

En rentrant je vais m’atteler à la préparation de douceurs sucrées grecques : portokalopita, baklavas classiques et revisités, kaitifi, yaourt grec au miel et aux noix, koulouri … ! Sans oublier le salé avec les pitas et le tzatziki !

Mais avant dégustation avec mes parents des produits locaux. Les deux Portokalopita sont divins mais j’ai une légère préférence pour celui de la boutique Nostos (ci dessous en haut à gauche) car il est plus frais et moins sucré. Vous l’aurez compris il s’agit d’un de mes gâteaux fétiches !!!

IMG_0021
Portokalopita et Pâtisseries grecques

Petites photos de Corfou lors du décollage !

En attendant la prochaine recette sur le blog sera au citron, cela tombe à pic … !

Bonne gourmandise !!!

colorlogo2


 © Je veux des gourmandises /2015-2017/ Mentions Légales / Reproduction totale ou partielle interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Laisser un commentaire