Lemon’uts (Entremets Praliné et Citron)

Cette association entre le praliné et le citron j’en suis véritablement fan. L’acidité du citron qui vient contrebalancer à merveille le sucré du praliné : c’est juste trop bon !

En ce moment je suis dans ma passe citron/praliné, j’ai réalisé ces trois dernières semaines 5 desserts avec cette association et je ne m’en lasse pas du tout.

Voici quelques photos de ces réalisations :

img_5008

img_5009

Et après ces quelques essais je vous présente aujourd’hui ma variation favorite avec une mousse au praliné juste sublime, un crémeux citron jaune et chocolat blanc, une mousse au citron jaune acidulée comme j’aime, un croustillant au gianduja noisette et une succulente dacquoise noisette : top top !!! J’en salive rien qu’en écrivant !

img_5014

img_4842

Bonne lecture !

Pour un entremets Saturn (∅ : 20cm, h : 4,5cm)

Composition de l’entremets

Mousse Praliné Amande/Noisette, Crémeux Citron/Ivoire,  Dacquoise Noisette, Croustillant Gianduja/Noisette, Flocage Velours Jivara + Ganache montée Praliné + Mousse Citron Jaune

img_4839


Difficulté ∗∗∗ / ∗∗∗
Temps de préparation – 3h30 sur 3 jours
Temps de repos – 1 nuit au congélateur (avant de le floquer), 7 heures de décongélation
Pour 6 personnes

On a besoin de

  • 1 moule Saturn de Silikomart (∅ : 20cm, h : 4,5cm)
  • 3 cercles en inox (∅ 18cm, 14cm et 8cm)
  • 1 batteur électrique ou un robot pâtissier
  • 1 spatule plate
  • 1 spatule coudée
  • 2 poches à douille + 2 douilles unies (∅ 10mm)
  • 1 moule quenelles de Silikomart® 
  • 1 moule mini savarins ronds Silikomart® (facultatif)
  • 1 balance cuillère de précision
  • 1 mixeur plongeant
  • 1 pistolet à chocolat (si vous faîtes le flocage)

img_5015

Pour le Crémeux Citron- Ivoire (J-3)

  • 160g de couverture blanche 35% Ivoire
  • 10g de beurre de cacao
  • 2g de gélatine (200 Bloom en feuille)
  • 160g de jus de citron
  • zeste d’un citron jaune
  • 160g d’œufs entiers
  • 50g de sucre en poudre

Réhydrater la gélatine dans une grande quantité d’eau froide pendant une dizaine de minutes. Pendant ce temps faire fondre le chocolat blanc avec le beurre de cacao au micro-onde. Réserver. Dans une casserole introduire la jus de citron, les œufs entiers, le zeste ainsi que le sucre et faire chauffer l’ensemble tout en mélangeant. Stopper la cuisson au premier bouillon. Ajouter la gélatine réhydratée et essorée, mélanger et verser sur le chocolat fondu. Mixer au mixeur plongeant et réserver au réfrigérateur jusqu’au lendemain. Le lendemain mettre le crémeux dans une poche à douille munie d’une douille unie (∅10mm).

Pour la dacquoise Noisette (J-2)

  • 70g de blancs d’oeuf
  • 63g de sucre glace
  • 15g de sucre semoule (pour serrer les blancs)
  • 30g de poudre d’amandes
  • 38g de poudre de noisettes

Faire torréfier les poudres de noisette et d’amande 10 minutes à 175°C (étape facultative). Laisser refroidir quelques minutes après torréfaction. Tamiser ensuite le sucre glace et les poudres d’amandes et noisettes. Monter les blancs d’oeufs en ajoutant au départ une pincée de sel et quelques gouttes de jus de citron pour éviter qu’ils ne grainent. Serrer les blancs avec les 15g de sucre semoule. Ajouter les poudres tamisées aux blancs montés et mélanger délicatement en soulevant la pâte jusqu’à obtenir un mélange homogène. Etaler l’appareil sur une plaque de cuisson recouverte d’une feuille de papier sulfurisé en un cercle de diamètre 19 cm. Lisser la surface avec une spatule. Enfourner la dacquoise pour exactement 21 minutes dans un four préchauffé à 175°C. Attention la dacquoise doit être très moelleuse à la sortie du four (comme si elle n’était pas cuite)  car elle durcit en refroidissant ! Et la dacquoise doit être fondante à l’intérieur mais un peu croquante sur le dessus ! Il faut donc bien la surveiller au delà de 18 minutes de cuisson et vous adapter à votre four ! Laisser refroidir avant de décoller la feuille de papier sulfurisé. Détailler ensuite un cercle dans la dacquoise à l’aide d’un cercle en inox de diamètre 18 cm. Réserver.

Pour le croustillant Gianduja/Noisette (J-2)

  • 70g de gianduja lait
  • 38g de praliné noisette
  • 38g de crêpes dentelles
  • 25g de noisettes concassées
  • + QS pâte de praliné maison

Faire fondre le gianduja au micro-onde. Ajouter le praliné noisette et bien mélanger. Ajouter les crêpes dentelles émiettées ainsi que les noisettes concassées (et si possible torréfiées). Mélanger. Etaler la totalité de la préparation dans un cercle en inox (∅ 18cm) posé sur une petite plaque recouverte de papier sulfurisé (ou un plat rigide qui pourra aller au congélateur). Bien tasser avec le dos d’une cuillère. Poser immédiatement le disque de dacquoise noisette sur ce croustillant.  Insérer au centre du disque un emporte pièce de 8cm de diamètre. Etaler une couche de praliné noisette sur la dacquoise. Réserver le tout au réfrigérateur une quinzaine de minutes puis retirer les deux cercles. Pocher le crémeux citron sur le dessus (avec une douille ∅ 10mm) . Congeler jusqu’au lendemain. Avec les chutes de dacquoise vous pouvez réaliser des verrines ou les déguster telles quelles avec de la pâte à tartiner par exemple ! C’est délicieux.

Pour la Mousse Citron (J-1)

  • 100g de purée de citron jaune
  • 30g de beurre doux
  • 90g de sucre en poudre
  • 83g d’oeufs battus
  • zestes de 1 citron jaune
  • 3g de gélatine (en feuille 200 Bloom)
  • 90g de crème fleurette 35%MG

Réhydrater la gélatine dans une grande quantité d’eau froide pendant une dizaine de minutes. Prélever les zestes d’un citron jaune et presser le jus d’environ 2 citrons jaunes de façon à en obtenir 200g. Mettre ce jus de citron dans une casserole avec les zestes prélevés, le beurre, le sucre et les oeufs. Porter le tout à ébullition tout en mélangeant, le mélange va épaissir. Mixer au mixeur plongeant et laisser refroidir à 37°C. A 37°C incorporer délicatement à la maryse les 90g de crème montée mousseuse. Verser cette mousse dans 6 moules à quenelles (posés sur une planche rigide qui ira au congélateur). Congeler jusqu’au lendemain.

Pour la Mousse Praliné (J-1)

(Source : Hugues Pouget, Fou de Pâtisserie n°14)
  • 150g de crème liquide 35% MG
  • 300g de pâte de praliné maison
  • 3 oeufs entiers (150g)
  • 4,5 feuilles de gélatine
  • 390g de crème liquide 35% MG

Réhydrater la gélatine dans une grande quantité d’eau froide pendant une dizaine de minutes. Dans une casserole mélanger les oeufs entiers et les 150g de crème. Faire cuire à 80°C tout en mélangeant. Ajouter dans ce mélange la gélatine réhydratée et essorée et verser le tout sur le praliné. Mixer au mixeur plongeant. Monter la crème au batteur électrique et à 37°C incorporer délicatement la crème montée mousseuse de la même manière. Le mélange doit être homogène (sans trace blanche).

Pour le montage de l’entremets (J-1)

Couler immédiatement la mousse praliné aux 3/4 du moule Saturn de Silikomart® (posé sur une plaque rigide qui ira au congélateur). Tapoter et ajouter l’insert congelé croustillant/dacquoise/praliné/crémeux en appuyant dessus. La mousse va remonter sur les bords. Egaliser la surface et nettoyer les coulures. Congeler jusqu’au lendemain.

img_5017

Pour le flocage velours Jivara (Jour J)

  • 240g de chocolat au lait Jivara 40%
  • 160g de beurre de cacao
  • 3 quenelles de mousse citron (préparées la veille)
  • 2 mini savarins rond de mousse citron (préparés a veille)

Démouler 3 quenelles de mousse citron et 2 mini savarins et les déposer harmonieusement sur le dessus de l’entremets démoulé. Remettre au congélateur ainsi que les quenelles non utilisées. Faire fondre au micro-onde le chocolat et le beurre de cacao ensemble. Bien mélanger pour faire fondre les morceaux de beurre de cacao restants. Chinoiser et verser dans le réservoir du pistolet. A 45°C, sortir l’entremets du congélateur avec les quenelles et les savarins et pulvériser l’ensemble congelé en faisant des vagues avec la main à une trentaine de centimètres. Attention chauffer le chocolat et le beurre lentement car l’ensemble ne doit pas dépasser 45°C. L’entremets doit être parfaitement congelé pour que l’effet velours soit joli. Poser l’entremets avec une spatule coudée dans le plat de présentation choisi. Réserver au réfrigérateur au minimum 8 heures pour que l’entremets décongèle parfaitement. Si vous êtes pressés vous pouvez laisser décongeler 3 heures à température ambiante. Vous pouvez aussi réaliser cette étape à l’aise la veille au soir si votre entremets congelé est prêt. Garder le mélange chocolat /beurre de cacao dans un pot hermétique pour une utilisation ultérieure et pour éviter le gaspillage.

img_5016

Pour la décoration (Jour J)

  • QS ganache montée au praliné (recette ici)
  • QS crémeux citron/ivoire (le reste préparé)
  • QS noisettes concassées et caramélisées
  • QS noisettes entières
  • QS pralin en grains
  • 1 quenelle (et 1 mini savarin rond) de mousse citron + flocage velours jaune
  • 1 quenelle de mousse citron + glaçage miroir jaune
  • 5 meringuettes au cacao (recette ici)
  • Spray irisé doré
  • QS zeste de citron

La décoration doit être réalisée au moins 2 heures avant le service. Floquer la quenelle avec une bombe spray jaune ainsi qu’un mini savarin. Déposer délicatement sur le dessus de l’entremets. Pocher harmonieusement des dômes de ganache montée praliné ainsi que du crémeux citron/ivoire (sur l’entremets et autour). Disposer des noisettes torréfiées et coupées en deux ainsi que des morceaux de noisettes caramélisées. Saupoudrer l’entremets et l’assiette de pralin en grains ainsi que de spray irisé doré. Ajouter 5 meringuettes au cacao (le plus tard possible sinon elles vont s’humidifier) et des zestes de citron jaune.  Remettre au réfrigérateur et sortir l’entremets 20 minutes avant sa dégustation.

Un délice ! J’ai adoré ce dessert : un coup de coeur !

Et n’oubliez pas que pour avoir de jolies parts bien nettes, il suffit de passer la lame de votre couteau sous l’eau chaude, et ce pour chaque découpe.

img_4824

img_4825

img_5010

img_5011

img_5013


Bonne gourmandise !!!

Newlogo

2 commentaires

Laisser un commentaire

© Je veux des gourmandises / 2015-2019 / Mentions Légales / Reproduction totale ou partielle interdite sans l’autorisation de l’auteur.
%d blogueurs aiment cette page :